Pour un service public de la poste de qualité …

Comme vous savez nous ne sommes pas la seule commune à protester contre le recul des services rendus par la poste à la population. Noisiel : la pétition Au national ici La poste PTT PetT courrier

Pourtant il est indiqué sur son site web je cite : que contribuer … au maintien et à l’amélioration des liens sociaux caractéristiques de la société française … fondent l’identité du Groupe La Poste.

Dans la réalité la Poste devenue Société anonyme en 2010 n’est déjà plus une entreprise publique mais beaucoup plus une entreprise à qui l’on confie des missions de service public.

Dans la novlangue libérale cela se traduit ainsi : la loi du 9 février 2010 « a permis de conforter les missions de service public confiées à l’entreprise. »

Très bien voyons donc ce qu’il en est :

Près de 65 000 emplois ont été supprimés depuis 2007, ce qui représente le plus gros plan social invisible de l’économie française 8.000 bureaux de poste sur 17.000 ont été transformés en agences postales communales pour les deux tiers, ou en relais tenus par des commerçants pour un tiers.

La poste et le gouvernement ont décidés de fermer 13 000 de ses 17 000 bureaux dans les trois ans qui viennent. Pourtant le Groupe La Poste à perçu plus d’un milliard d’euros de CICE en trois ans et son bénéfice annuel approche cette même somme

En fait s’il y a quelque chose qui est bien «en marche» dans ce groupe c’est bien sa privatisation et la casse du service publique

s’il y avait un doute sur l’évolution en cours il suffit de lire les différents contrat tripartite de présence postale territoriale signé tous les 3 ans entre l’État, la Poste et l’Association des maires de France qui fonde son contrat d’entreprise

j’ai pris 2 exemples :
le contrat 2011-2013 disait renforcer la qualité du service public postal.
Et comportait deux principes forts:

l’engagement qu’il n’y aura aucune transformation d’un bureau de poste sans l’accord du maire et du conseil municipal
l’obligation d’établir un «diagnostic partagé» entre le maire et les représentants locaux de La Poste avant toute transformation d’un bureau en agence postale communale ou intercommunale ou relais poste.

Dans le contrat 2017-2019 qui a été signé en février lui il dit : que la modification de la présence postale reste requis cependant dans les faits c’est assez restrictif car çà concerne uniquement
les bureaux de poste dont l’activité est inférieure à 18 heures par semaine,
les bureaux implantés dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville,
les communes nouvelles
et les communes ne comptant plus qu’un seul bureau de poste. Manque de chance pour le bureau de poste du vieux Noisiel

Il faut savoir et c’est malheureusement assez documenté : que toute diminution des horaires et/ou des jours d’ouverture conduit, à terme,
« à condamner le bureau de Poste »,
« et que l’impossibilité de s’y rendre en raison d’horaires inadaptés, ne fait qu’amplifier cette désertification que la Poste utilise après comme argument pour justifier son absence territoriale ».

En fait ce qui intéresse essentiellement «le groupe la poste» est noté dans le business plan d’entreprise, je vous en donne un court extrait qui en indique la logique interne :

La transformation des bureaux de poste en d’autres formes de points de contacts, ( … à noter au passage l’évolution de la sémantique pour qualifier la mission de service publique qui ne devient plus qu’un point de contact ) opérés en partenariat ont trouvés une nouvelle dynamique en 2015 et 2016. Ces transformations ont été une source importante de réduction du coût de la mission. Comme quoi en quelques mots tout est dit !

Quant à nous, nous sommes pour une véritable offre de service publique, proposant une véritable concertation avec les habitants car nous sommes pour l’adaptation de solutions de service public aux modes de vie des gens

Nous exigeons pour cela le maintien de ce service public de proximité nécessaire pour les habitants, en particulier les personnes âgées, les entreprises et les organismes publics.

Nous demandons un moratoire sur les réorganisations en cours et zéro fermeture de bureau de poste !

Nous demandons que les Commissions Départementales de Présence Postale et Territoriale) qui existe dans chaque département soient élargies aux associations d’usagers et organisations syndicales représentatives du personnel et qu’elles soient consultées sur les évolutions en cours cad sur les réorganisations de services qui impactent les conditions de travail et le service rendu aux usagers.

Nous demandons que les transformations des services publiques de proximité ne se fassent pas sans l’accord du Maire et des conseils municipaux

Voilà monsieur le maire mesdames et messieurs les conseillers ce qui justifient notre pleine engagement dans cette motion et dans l’action de pétition en cours dans notre commune.

Publicités