Une autre agriculture pour la vie

Le Salon international de l’agriculture ouvre ses portes alors que les consommateurs et les agriculteurs expérimentent les effets d’une nouvelle mystification du pouvoir. agriculture

Celui-ci leur a promis que la loi dite « agriculture et alimentation » permettrait de mieux rémunérer le travail agricole grâce à une augmentation des prix alimentaires.

Les prix à la consommation augmentent en moyenne de 4 % alors que les salaires restent inchangés, mais cela ne profite en rien aux paysans ! Nous le savions d’avance dès lors que les grandes centrales de distribution n’ont aucune obligation de répercuter les augmentations que supportent les consommateurs sur les prix agricoles de base.

Ajoutons qu’en général
la part du coût des matières premières dans les produits alimentaires de plus en plus transformés diminue continuellement en comparaison aux autres coûts – emballages, publicité, transformation et transport. Les seuls gagnants de cette opération sont donc les grands secteurs d’aval, qui augmentent ainsi leurs profits en renforçant l’exploitation du travail. La suite ici

On glorifie les paysans pendant le Salon de l’agriculture pour les oublier le reste de l’année Alors que s’ouvre le Salon de l’agriculture ce samedi 23 février à Paris, la journaliste Isabelle Saporta dénonce l’hypocrisie politique qui consiste, selon elle, à regarder avec commisération le monde agricole pendant une semaine sans s’attaquer au système qui le meurtrit le reste de l’année. La suite ici