Avis de tempête sur un système de santé …

… que le monde entier nous enviait ! De quoi le réel en cours accouchera-t-il ? De ce qui est en gestation dans les luttes au travers des revendications convergentes qui se font jour un peut partout ou de ce qui dans l’action gouvernementale relève de la mise au pas libérale définitive de notre système de soins.santé, hôpital, urgences, EPAHD

Déclaration de la coordination nationale lors de son entrevue avec le cabinet de la ministre de la sante et concernant les fermetures de maternités et des centres d’IVG, La psychiatrie, les urgences, les services de proximité, et sur un service publique du médicament.

 » Nous dénonçons les fermetures de maternités et des centres d’IVG. Faire des usines à bébé transforme, en le déshumanisant, ce moment profondément humain, physiologique dans la grande majorité des cas, sortant la femme et le nouveau-né de leur environnement naturel et
cela au nom d’une fausse sécurité puisqu’elle ne prend en compte que la sécurité de l’acte d’accouchement entre l’arrivée de la maman à la maternité et sa sortie avec le bébé, alors qu’une vraie sécurité sanitaire se conçoit de la conception à la fin de la période périnatale :
c’est la sécurité des administrations, pas celle de la population. Alors que pourtant, la mise en réseau des maternités assure la sécurité dans les maternités de niveau 1 à travers la gradation des soins.

Si les maternités ont une valeur profondément symbolique, c’est toute la question de la proximité des soins qui est en cause.

M. Macron et Mme Buzyn ont déclaré qu’aucun hôpital ne fermerait. Mais il y a plusieurs façons de ne pas fermer un hôpital …  » la suite ici

Communiqué de l’Association des Médecins Urgentistes de France

Les propositions des parlementaires communistes