Chronique d’une déroute industrielle

Le scandale d’Etat des respirateurs médicaux produits par le consortium Air Liquide, PSA, Schneider Electric et Valeo respirateur

Un bon coup de pub financé sur fond de crise sanitaire grâce aux 30 millions d’euros d’argent public pris dans la poche des contribuables ! Le communiqué CGT des branches professionnelles de ces industries

… Ce faux semblant d’unité industrielle aurait pu être évité si tous les efforts n’avaient pas été mis pour écarter les organisations syndicales et les salariés, seuls à savoir ce que signifie une production essentielle qui sauve des vies.

La promesse d’un état et de premiers de cordée défaillant là aussi ! Coronavirus : 8 500 respirateurs produits… pour rien ? La cellule investigation de France Inter du 23 avril 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s