Education, Formation

Nos propositions thématiques : Sixième rencontre du défi des Jours Heureux,
Education Formation Le programme des Jours Heureux nos propositions

école éducation formation « … il ne suffit pas dire on laisse ouvert les écoles il faut aussi donner des moyens et faire avec les enseignants,les parents et les collectivités locales. Sans considération pour les enseignants, sans ambition pour les élèves, ni égards pour leurs parents, l’école mérite mieux ! » Fabien Roussel

Des mesures urgentes pour l’école
– Que le gouvernement organise les tests à l’école ;
– Embaucher 10 000 jeunes au minimum à bac+3 sous forme de pré-recrutement ou alternance :
– Qu’il n’y ait plus un enseignant en dessous de 2000 euros net dans nos écoles.

La France des jours heureux, programme pour l’éducation et la jeunesse : quelques explications !

Pour faire de la jeunesse une grande cause nationale, il faudra mobiliser de nouvelles ressources, Augmenter le budget de l’État, réorienter les richesses que nous créons. Fini les politiques d’austérité imposées par les libéraux. Place à la dépense publique utile en faveur de la jeunesse et de l’éducation !

Pour ce faire, nous souhaitons :
*Porter le budget de L’ÉDUCATION NATIONALE de 55 milliards à 80 milliards en 5 ans (+ 45 %)
*Porter le budget de L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR de 14 milliards à 20 milliards en 5 ans (+ 43%)
*Déployer 23 milliards pour l’instauration d’un revenu étudiant

Extrait d’une intervention au dernier conseil national du PCF fin septembre 2021

il faut plus de professeurs et de personnels de l’éducation : nous proposons 90 000 personnels tout de suite en pré-recrutement, et 100 000 de plus sur 5 ans.

Cela permettra d’avoir les moyens pour des petits groupes et ainsi répondre à la crise sanitaire et aux inégalités sociales en limitant le nombre d’élèves dans les classes à 25 puis 20 en primaire. Par exemple, le dispositif plus de maîtres que de classes permet d’augmenter le temps scolaire sans augmenter le temps de travail des enseignants.

On pourra aussi recruter des personnels d’éducation (ATSEM, psychologues, médecins, AESH…). C’est donc plus de personnels, pour des établissements sûrs et de bonnes conditions d’apprentissage (reconstruction médecine scolaire, nouveaux métiers…)

D’ailleurs, il faut en finir avec la précarité des personnels et mettre en place un plan de titularisation des contractuels élaboré avec les organisations représentatives et réaffirmer le statut de la fonction publique d’État pour les enseignants.

Concernant les locaux, il y a besoin d’un plan de construction et d’élévation du niveau d’équipement des établissements en lien avec les collectivités, mairies, départements, régions pour plus d’écoles, de collèges et de lycées bien équipés.
Pour cela il faut donc une hausse significative du budget de l’Éducation Nationale.

Il faut aussi revoir les contenus, les pratiques pédagogiques, changer les programmes. Il faut un rééquilibrage des contenus enseignés permettant à chaque jeune de s’émanciper, de comprendre et d’agir sur le monde, sur sa vie selon le principe des 3 tiers : un tiers enseignement littéraire, un tiers d’enseignements scientifiques, un tiers d’enseignements physique et artistique. Je ne développerai pas ce thème, je n’en ai pas le temps.

Pour les enseignants, il faut plus de temps pour faire le métier, nous proposons donc aussi de donner plus de temps aux enseignants pour se former, préparer leurs cours, travailler en équipe, sans alourdir leur charge de travail.

Il faut revoir la formation initiale, avec un pré-recrutement sous statut de la fonction publique pour une formation initiale de qualité avec un recrutement à bac et bac + 2 et une formation aux métiers de l’enseignement à bac + 5.

Tout cela doit s’accompagner d’une revalorisation des métiers de l’enseignement sur le plan salarial avec un rattrapage du point d’indice gelé : c’est une hausse de 30 % des salaires.

Pour conclure : Après des années de crise, notre école a besoin d’un changement de politique autour de deux objectifs essentiels : égalité et émancipation.

Nous invitons l’ensemble des acteurs de l’éducation, et plus largement l’ensemble de la société, à construire le système éducatif dont nous avons besoin : pour en finir avec les inégalités à l’école, pour construire et transmettre une culture commune de haut niveau, pour permettre aux citoyennes et aux citoyens de demain de maîtriser les choix qui engagent leur avenir et d’agir sur le monde.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s