A propos PCF77SectionDeTorcy : communes de Torcy Bussy Noisiel Lognes Croissy Ferrieres

Notre site web pour des dossiers et infos à consulter c'est ici ... et pour rester relier et partager des informations plus facilement se rendre sur notre FaceBook @PCF77SectionDeTorcy https://www.facebook.com/PCF77SectionDeTorcy/

Pandémie : l’Union européenne fait déjà payer l’addition aux peuples

Après deux semaines d’échanges houleux, les ministres des Finances de la zone euro trouvent un accord, mais sur la ligne imposée par l’Allemagne et les Pays-Bas. La mutualisation des dettes est renvoyée aux calendes grecques et les prêts aux Etats, hors dépenses de santé, serviront à surveiller strictement les politiques des Etats membres.bce pétition europe

Dans le détail, les aides se répartissent sur trois piliers: un mécanisme de co-financement du chômage partiel, baptisé SURE («Soutien d’urgence pour contrer les risques en matière d’emploi»), pour un montant de 100 milliards d’euros, un programme de distribution de 200 milliards d’euros de liquidités aux entreprises par la Banque européenne d’investissement (BEI) et le recours au Mécanisme européen de stabilité (MES) qui pourra établir, pour les Etats membres en difficulté, des lignes de crédit jusqu’à un total de 240 milliards d’euros.

Selon Olaf Scholz, le ministre allemand des Finances, «c’est un grand jour pour la solidarité européenne». «Il est important que nous tous apportions une réponse commune qui permette à nos États de surmonter les défis sanitaires mais aussi les défis économiques suscités par la pandémie de Covid-19», communique-t-il. Bruno Le Maire, son homologue français, en fait également des tonnes. «Chacun a été très marqué par les 16 heures de négociations de la nuit derrière, décrit-il. Passées l’émotion et la fatigue, chacun a vu qu’il n’était pas possible de continuer comme ça. C’était soit un accord, soit un risque de dislocation européenne. L’Europe décide et se montre à la hauteur de la gravité de la crise.»

En réalité, derrière ces narrations grandiloquentes destinées à convaincre de la centralité du «couple franco-allemand», les conceptions toujours marquées, malgré la pandémie, par l’obsession austéritaire l’ont emporté, sans contestation possible.
La suite à lire dans le journal l’Humanité

L’argent de la BCE pour la santé, pas pour le capital – Pétition internationale
Le texte de la pétition est ci-dessous Lire la suite

Covid-19 : 75 propositions d’urgence pour faire face à l’épidémie

Dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire mis en place pour faire face à l’épidémie de Covid-19 qui frappe notre pays, les députés communistes et du groupe de la Gauche démocrate et républicaine proposent des mesures qui ont vocation à être immédiatement applicables.Covid-19 75 propositions

Certaines de ces mesures transitoires ont d’ores et déjà été portées et défendues par le groupe, notamment lors de l’examen des projets de loi d’urgence pour faire face au Covid-19 examinés du 19 au 22 mars dernier.

Ces propositions visent à protéger la santé, les conditions de vie de nos concitoyens ainsi que la démocratie de notre pays. Face à cette crise, le séquençage de notre réponse s’impose.

Aussi ces premières mesures ont vocation à répondre à l’urgence sanitaire et sociale, ainsi qu’aux enjeux de sauvegarde économique et de soutien à la trésorerie des entreprises. Elles constituent une première étape avant des transformations plus profondes de notre modèle économique et social.

Covid-19 : commission d’enquête demandé !

De l’affaiblissement des capacités de soins au non-respect des recommandations de l’OMS, l’objectif est de faire la lumière sur la gestion de la crise du coronavirus. crise sanitaire covid-19

Les députés PCF ont demandé la création d’une commission d’enquête parlementaire « visant à identifier les dysfonctionnements dans la gestion sanitaire de la crise du coronavirus ». « Nous voulons lever la chape de plomb démocratique. Nous sommes dans une démarche constructive : il faut pointer ce qui a conduit à l’ampleur de cette crise, pour tirer les conséquences et limiter les pandémies futures », explique André Chassaigne, président du groupe GDR.

« Nous déposons cette commission car nous n’excluons pas que la mission d’information en cours soit une mission d’enfumage. Il pourrait s’agir d’une démarche occupationnelle des députés, alors qu’il faut de l’action. Nous ne sommes pas dans une volonté polémique : nous voulons pointer les dysfonctionnements pour les résoudre véritablement », précise Sébastien Jumel. Lire la suite dans le journal l’Humanité

La proposition de commission d’enquête sur la gestion sanitaire du Covid-19

Signez la pétition : « de l’argent pour l’hôpital pas pour le capital ! »

Par deux fois, le 16 mars lors de son allocution télévisée et le 25 mars à Mulhouse, E Macron a fait les louanges de l’action des personnels de santé, leur annonçant des mesures exceptionnelles ainsi que pour tout l’Hôpital. La pétition pétition hôpital santé

Mais à ce jour, les masques restent contingentés, la rallonge budgétaire de crise ne prévoit que 2 milliards pour l’Hôpital et, encore, le fléchage de cette somme demeure des plus obscurs alors qu’en France 300 milliards sont prévus pour garantir les prêts bancaires des entreprises, sans aucune condition sur l’emploi, 35 milliards pour faire face à leur défaillance fiscale et sociale et que l’on débranche tous les garde-fous sur le temps de travail. Au niveau européen 1.000 milliards sont prévus par la BCE pour soutenir la valeur des titres boursiers. Lire la suite

Avec Loïc Pen, médecin urgentiste CGT

Avec Loïc Pen, médecin urgentiste CGT … En direct de l’hôpital de Creil (Oise) …
l'Humanité : En direct de l’hôpital de Creil (Oise), Jeudi 26 mars 20h40.

Le point chaque semaine sur notre facebook sur la situation, le rappel des recommandations sanitaires, et les réactions à l’actu.

En bonus un retour sur le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2020 .

Une politique assumée pour en finir avec le service public de santé en s’attaquant à son mode de fonctionnement et à ses ressources : décryptage

Dossier Covid-19

Deux semaines après le début d’un difficile mais nécessaire confinement, les interrogations se multiplient sur les causes et conséquences d’un désastre sanitaire au long cours. Certes, endiguer une telle pandémie n’est pas chose facile. Mais de pressantes questions demeurent … xxx
La suite ici

En direct avec Stéphane Peu, député PCF – Parti Communiste Français de Seine-Saint-Denis, qui réagit à la « loi d’urgence pour faire face à l’épidémie de Covid-19 » Vidéo FB

Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2020 : décryptage

Dans le monde d’avant, certains pouvaient défendre ce genre de politique sans sourciller. Ils appelaient ça responsabilité, rigueur, pragmatisme, réalisme…
Mais ça c’était avant.

Union nationale ? Tous dans le même bateau ? Pas si sûr…

Un médecin témoigne et c’est très grave La vidéo

Lettre ouverte d’un médecin français de Wuhan aux français. Version originale sous-titrée français. #COVID19

Témoignage de Loïc Pen, médecin urgentiste, et Jean-Jacques Pik, médecin interniste, intervenant sur le circuit Covid. En direct de l’hôpital de Creil (Oise)

De l’exigence d’une rationalité et d’une responsabilité certaine par rapport aux évènements … déjà prendre conscience de la réalité de notre monde : Contribution !

Le virus, révélateur de décivilisation

L’irruption du coronavirus et sa diffusion partout dans le monde viennent rappeler l’humanité à sa condition. xxx

Solidaire, bienveillants, unis La vidéo

Il s’agit d’un événement majeur qui suscite l’inquiétude, provoque des incompréhensions, et déclenche des mesures inédites. Il vient aussi mettre à jour les graves dangers provoqués par les politiques néolibérales et l’urgence de profonds changements. Inutile de préciser que l’accélération macroniste n’a pas arrangé les choses. C’est l’état de civilisation de nos sociétés qui est révélé par le virus.

Considérer la santé comme un bien commun mondial

Les humains ont partie liée tout autour de la planète. Nous sommes interdépendants et ce n’est qu’ensemble que nous pourrons relever les défis communs. Nous savons que les fragilités sanitaires des uns mettent en danger la sécurité de tous les autres. Nous savons que les pollutions, la malproduction, le maltravail et la malbouffe nous abîment. C’est pourquoi le droit à la santé doit être ardemment promu au rang de priorité première de l’échelle nationale à l’échelle internationale. Cela suppose une solidarité dont les obsédés de la frontière ne veulent pas et que les obsédés du libéralisme veulent réduire à sa plus simple expression. Cela suppose aussi que rien ne puisse passer avant, pas même l’orthodoxie budgétaire. Lire la suite

Coronavirus/Macron : réaction de Fabien Roussel

L’heure est à la mobilisation nationale pour délivrer la réponse la plus efficace face à la crise sanitaire et à la crise économique exceptionnelles que nous affrontons.coronavirus

Les flottements de ces dernières heures sur les décisions à prendre ne doivent pas fragiliser la capacité d’action de l’État.

Les annonces du Président de la République supposent aussi des engagements précis que les services publics, notamment ceux de la santé, attendent depuis longtemps ! Les annonces de ce soir impliquent donc de remettre en cause les politiques d’austérité.

La fermeture des établissements scolaires et universitaires ou le report des soins non essentiels ne pouvaient plus être différés. Mais aucun engagement précis n’est annoncé en moyens humains et financiers concernant la crise sanitaire contrairement à d’autres pays comme l’Italie ou le Royaume uni qui ont annoncé mobiliser plusieurs dizaines de milliards d’euros. Et aucune mesure structurelle n’est engagée sur le plan économique.

Coordonner et financer la réponse sanitaire

Notre système de santé public, déjà sous tension, a besoin de moyens pour protéger ses personnels et pour élargir ses capacités d’accueil des patients atteints de coronavirus. Le Président de la République annonce qu’il prendra les mesures nécessaires « quoi qu’il en coûte ». Aux actes ! Les personnels de santé sonnent l’alarme depuis des mois !

De même, dans encore beaucoup de territoires, les médecins et les infirmières libéraux, les personnels de secours comme les pompiers, les laboratoires sont en attente du matériel tel que les masques pour se protéger et protéger les patients ou pour réaliser les tests épidémiologiques. La puissance publique doit demander aux hôpitaux privés de se mettre à la disposition de la nation.

Des mesures structurelles fortes pour faire face à la crise économique

Une crise financière historique, elle aussi d’ampleur mondiale, est en cours. La crise sanitaire en est le catalyseur et non la cause. Ce sont les politiques monétaires et néolibérales qui en sont les principaux déclencheurs.

Si des mesures de soutien et d’accompagnement des entreprises et des salariés doivent être mises en place rapidement, il faut donc aussi revoir les règles d’intervention de la BCE pour que les sommes débloquées soutiennent l’économie réelle et non la spéculation financière.

Le « Pacte de stabilité » budgétaire européen doit être abandonné. Les secteurs stratégiques du pays doivent être protégés. Nous demandons enfin le report de la réforme de l’assurance chômage dont l’entrée en application est prévue pour le 1er avril.

Recours au 49-3 : Non au coup de force, oui à un référendum ( suite … )

EMMANUEL MACRON OU LE POUVOIR AUTORITAIRE
L’annonce du recours au 49-3 est un coup de force qui concerme le caractère autoritaire du pouvoir face au mouvement social et à la représentation nationale. À défaut de convaincre de la légitimité de son projet rejeté par une large majorité de français·es, le pouvoir utilise donc la force contre le Parlement, comme il a utilisé la force lors des mobilisations dans tout le pays depuis plusieurs mois.réforme des retraites 49-3

LE GOUVERNEMENT BÂILLONE L’OPPOSITION
Après avoir méprisé le mouvement social et ignoré l’opposition de la grande majorité du pays à ses projets de loi, le président de la République et le Premier ministre veulent faire taire l’opposition. Si une obstruction a pu être constatée dans les débats, c’est celle du gouvernement et de sa majorité godillot qui n’ont à aucun moment répondu aux questions des député·e·s sur des enjeux cruciaux : âge d’équilibre, valeur du point, financements, prise en compte de la pénibilité…

Le PCF appelle donc à organiser de larges mobilisations unitaires partout dans le pays pour protester contre la décision du président de la République et du Premier ministre.

FAIRE MONTER L’EXIGENCE D’UN RÉFÉRENDUM
67 % des français·es sont favorables à un référendum. Interpellons partout les député·e·s et le gouvernement pour faire monter l’exigence d’une consultation des citoyens. Montrons à des gouvernants arrogants que la République, c’est le pouvoir du peuple, pour le peuple et par le peuple !

Assemblée Nationale, présentation de la motion de censure de la gauche suite au 49-3 qui fait passer en force le projet de loi sur les retraites : André Chassaigne

Recours au 49-3 : Non au coup de force, oui à un référendum

Réforme des retraites : Si une obstruction a pu être constatée dans les débats, c’est celle du gouvernement et de sa majorité godillot qui n’ont à aucun moment répondu aux questions des Député-e-s sur des enjeux cruciaux : âge d’équilibre, valeur du point, financements, prise en compte de la pénibilité… Sur toutes ces questions, le gouvernement et les parlementaires LREM ont choisi de mentir sur leur projet de loi. Ils répriment, ils mentent, ils contournent ! Le communiqué réforme retraite 49-3

J’ai retrouvé la profession de foi des marcheurs…
Le point 6 était relatif aux retraites Sébastien Jumel, Député PCF

Présentée à l’assemblée Nationale
La Proposition de Loi d’une retraite universellement juste
Pierre Dharréville à la tribune de l’Assemblée Nationale : Une autre réforme des retraites est possible son intervention

Très instructif notamment sur les débats parlementaires : Elsa Faucillon, son interview.

Hôpitaux publics, un plan programmé, réfléchit de destruction

Info 2016 / Le ministère va supprimer 16.000 lits et 22.000 postes ! Casse de l’Hôpital public : Un plan programmé, réfléchit qui vient de loin porté par le travail de reconquêtes des capitalistes et des différents gouvernements contre nos conquis sociaux et voulant porter le coup fatal à nos services publics y compris celui de la santé. L’article c’est ici réforme des retraites

Les attaques contre l’hôpital, les retraites, mais au-delà, la protection sociale dans son ensemble (l’assurance-chômage ), prennent racine dans les besoins du capital financier à s’attaquer aux besoins sociaux socialisés, soit par la cotisation soit par l’impôt, l’Etat étant le garant.

Depuis plusieurs décennies de crise mondialisée du capital financier, et surtout depuis la dernière de 2008, les états au service de cette oligarchie financière – les entreprises du CAC 40 en France – avec une concertation de plus en plus étroite au niveau mondial et au plan de l’Europe, s’attaquent méthodiquement à déconstruire le socle social de leur pays.
Le document c’est ici

Municipales 2020 : Notre soutien à « Noisiel Citoyen ! »

Nous vous invitons à participer à la campagne de « Noisiel Citoyen ! »
Noisiel, ville conduite pendant des années par une liste d’union de la gauche qui à permit de grandes réalisations, n’a pas besoin en local de faire la courte échelle à des élus de Macron plus ou moins avoués pour se développer.noisiel citoyen municipales mars 2020

Nous ne pouvons, ni nous voulons «nous rassembler» ni «se ressembler»
avec ceux qui accompagnent et légitiment les partis et personnes politiques qui chaque jour un peu plus démantèlent nos services publics et en premier lieu nos système de santé, de retraites et impactent durement les communes et la vie quotidienne de ses habitants.

Au regard des grandes orientations qui se dessinent pour notre ville … grands projets, grands travaux , se posent la question du « comment on reconstruit la ville sur la ville » et de son développement économique. Lire la suite

L’hôpital public a besoin de notre mobilisation !

L’hôpital public a besoin de notre mobilisation ! Les manifs : C’est ou ? Comment ? Pourquoi ? l’hôpital  retraites sécu protection sociale

Victimes d’une politique d’austérité qui s’est amplifiée ces dernières années les hôpitaux publics sont confrontés à des insuffisances d’effectifs, à des conditions de travail de plus en plus pénibles et à des difficultés de recrutement.

Victimes de fermetures de lits, de services et même d’établissements les hôpitaux publics ne sont plus en mesure de répondre aux besoins de la population.

Victimes de réorganisations à marche forcée générant des déficits et des plans de retour à l’équilibre financier les hôpitaux publics ne sont plus en capacité de renouveler et de moderniser leurs équipements.

Nous en sommes là parce que ce gouvernement comme ces prédécesseurs depuis plus de 30 ans choisit de sacrifier l’hôpital public au profit du secteur privé lucratif avec toutes les conséquences que cela entraîne en termes d’inégalités sociales et territoriales d’accès aux soins.

Les personnels appellent au secours : ceux des EHPAD, de la psychiatrie, plus récemment des urgences, rejoints par l’ensemble des personnels hospitaliers et les médecins. Leurs revendications sont simples : des lits, du personnel, de la reconnaissance, l’arrêt des fermetures et des restructurations.
Le tract de de Coordination Nationale c’est ici

Comprendre l’attaque contre l’hôpital, les retraites et la protection sociale en PDF

Commission santé / Protection sociale du PCF : Le Magazine Globule rouge

Lettre ouverte du Parti Communiste Français aux médecins hospitaliers C’est ici

Lutte contre la précarité énergétique

Présentation de la loi contre la précarité énergétique : groupe communiste à l’Assemblée Nationale. Intervention de Fabien Gay « Bizarrement, personne ne fait part de sa vive émotion lorsque l’an dernier, 574.000 ménages ont vu leur électricité coupée ou réduite. Car oui, en France, une entreprise publique ou privée peut punir les pauvres simplement parce qu’ils sont pauvres. »

Retraite : L’action des parlementaires communistes !

Continuons à dénoncer l’imposture de cette réforme des retraites et de ses défenseurs, l’objectif étant d’aller vers un mouvement social de plus en plus conscient et majoritaire apte à faire reculer ce gouvernement et à lui imposer d’autres choix.

Sebastien Jumel : J’ai retrouvé la profession de foi des marcheurs… Le point 6 était relatif aux retraites, et je veux vous le lire car j’aurais pu, si j’avais voté pour vous, me laisser piéger !

Fabien Gay : Le gouvernement s’entête mais nous aussi ! Si ce gouvernement est si sure de lui … Organisons un référendum pour donner la parole au peuple souverain !

Le point sur la Commission spéciale Retraites avec Pierre Dharréville ! Chaque jour montre un peu plus la nocivité de cette réforme qu’il faut absolument stopper sous peine d’aggraver la régression sociale en cours !

Retraites – Valeur du point: « Les paramètres de calcul ne vous sont pas connus et vous ne répondez pas. Vous vous rendez compte que toute personne normale reprend son texte et s’en va ! » – Avec Elsa Faucillon

Retraites : Macron torpille la démocratie

Alors que plus de 60 % des français.e.s continuent à demander le retrait de la réforme des retraites, le gouvernement fait le choix de bafouer la démocratie en s’entêtant à poursuivre son entreprise de casse de notre système de retraites.macron retraites démocratie

Des ouvriers aux cadres, des salarié.e.s du privé aux fonctionnaires, le refus de la retraite à points et de l’allongement de la durée de travail est massif.

Face à son échec politique évident, le gouvernement agit par la force en foulant au pied les principes les plus élémentaires de notre démocratie. Pour préserver les intérêts des plus riches, de la finance et du MEDEF, il choisit le coup de force.

Macron torpille la démocratie : Le tract
La fonction publique, cible privilégiée : Le tract

L’attaque portée aussi contre la retraite des fonctionnaires illustre les choix de classe de Macron contre l’ensemble de la fonction publique. Lire la suite

Charonne : crimes d’état !

Il aura fallu 62 ans pour que soit reconnue la responsabilité de l’État dans l’assassinat sous la torture du mathématicien communiste Mau-rice Audin par des responsables de l’armée française. Le crime d’état doit être recon- nu pour les neuf morts du métro “ Charonne“. Hommage aux neuf victimes de la répression sauvage du 8 février 1962 lors de la manifestation contre l’OAS et pour la paix en Algérie. charonne oas répression

La Parole au peuple français

Dans la rue, sur les lieux de travail .. et au parlement : Donner la parole au peuple. motion de censure référendaire

Où sont passés les cahiers de doléances ? Qui l’aurait cru ? Finalement Louis XVI, le roi de la monarchie absolue, a été plus respectueux de la démocratie participative que l’actuel président de la République.

Il y a un an, le président Macron, débordé par la soudaineté des revendications issues des gilets jaunes, avait lancé un « grand débat national », promettant toutes « les garanties de loyauté et de transparence ». Lire la suite

2020, année de la bande décimée 

Enfin dévoilé, le rapport Racine met l’État au défi de créer un nouveau statut d’artiste-auteur et de légiférer sur la relation avec les éditeurs diffuseurs. La reconnaissance d’un travail de création séparé des rémunérations liées à la propriété intellectuelle est au cœur des 23 recommandations de ce rapport. Finira-t-il enterré avec le rapport Borloo sur les banlieues ou celui d’Orsenna sur les bibliothèques ?
xxx
À Angoulême, les auteurs préparent une mobilisation hors norme. Ils « débrayeront » vendredi au cours d’une AG, et annoncent une année d’action en appelant au boycott du festival d’Angoulême en 2021.

« S’accomplir dans l’incertain » : pour définir le travail créateur, Benoît Peeters cite le sociologue Pierre-Michel Menger : « Il n’a jamais été question de considérer les artistes-auteurs comme des salariés, mais l’accomplissement de la création relève aussi d’un équilibre matériel raisonnable. Si le droit d’auteur n’est plus qu’un principe abstrait et que les droits des auteurs ne sont plus pris en compte, il se résume à un droit des diffuseurs. » La suite

Avant, Angoulême, c’était une société secrète… Pierre Christin
Les auteurs de l’industrie connaissent de plus en plus les conditions de galère de la création indépendante : Jean-Christophe Menu
En jeunesse, la situation est encore pire : Dorothée de Monfreid
On nous demande d’être des autoentrepreneurs : Éric Pessan

Parcoursup, réforme du bac et revalorisation du métier d’enseignant !

Parcoursup et la réforme du bac : Les jeunes se mobilisent. Les 2 réformes vont creuser la fracture sociale. ( Promesse aux enseignants décryptage suite à l’avis du conseil d’état c’est ici ) parcoursup bacalauréat bac enseignant

Parcoursup, deux ans et un bilan catastrophique
Mercredi 22 janvier marque le lancement de la plateforme parcoursup. Des centaines de milliers de lycéens et d’étudiants en réorientation vont devoir entrer leurs vœux jusqu’au 12 mars. Voilà deux ans que la plateforme a été lancée et le bilan que nous pouvons en faire est catastrophique. Des milliers de candidats ont été laissé sur le carreau et n’ont pas eu le droit d’accéder aux bancs de l’université, des dizaines de milliers d’autres ont intégré une filière qui ne correspondaient pas à leur projet professionnel.

Réforme du bac : un lancement chaotique
… En lieu et place d’un diplôme national commun à tous les élèves, peu importe le lycée d’origine, le baccalauréat devient un diplôme propre à chaque établissement. La valeur du diplôme ne sera plus évaluée en fonction de la note obtenue mais de la valeur de l’établissement. La suite ici