Comment faire ?

Notre gauche, sortie de l’autoroute des votes, semble bloquée dans un trou dont elle ne pourra sortir que par un effort particulièrement fort et en utilisant ses méninges. identité et union

J’entends d’un côté mon camarade Ian Brossat exprimant sa conviction d’un retour à la concorde avec la FI. De l’autre j’en entend qui disent « jamais », invoquant à raison les croche pieds et la malhonnêteté intellectuelle de ses dirigeants.

Et puis il y a ceux qui se disent qu’il faut il faut y aller très prudemment en ne s’oubliant jamais et en sachant que la gauche ne s’arrête pas à une organisation à la mode à un moment de l’histoire politique du pays. Lire la suite

Nous ne sommes pas au dessus des nuages !

Macron énerve tout le monde (enfin ceux qui s’engagent) mais il tient bon. Normal. Qu’a-t-il en face de lui, l’idiote utile à l’extrême droite qui lui permet de conforter sa posture d’incontournable face au déluge… Il y en a d’autres mais je ne m’appesantirai pas pour éviter les rengaines sur l’état lamentable d’une gauche hors circuit. Perspectives pcf

On a deux possibilité.

Soit faire ce que font les communistes, mais pas que, préparer patiemment l’avenir en recréant une dynamique politique et sociale sur la base des revendications populaire, en proposant des axes de changement fiables, mais à eux tous seuls, cela ne fait pas évidemment le compte. Lire la suite

Pour une France hospitalière et fraternelle, une Europe solidaire

Pour une autre politique migratoire        Le racisme c’est quoi ?

Aucun pays n’échappe aujourd’hui à ces questions. Il s’agit donc pour les institutions internationales, États et citoyens de travailler à définir des solutions communes dans une démarche d’accueil et de devoir d’humanité.        « Lettre ouverte » migrant migration

Si le droit à la mobilité est reconnu par la déclaration des droits de l’Homme, les migrations forcées ne cessent d’augmenter. On le doit à l’état du monde actuel. Un monde profondément divisé par les inégalités qui ne cessent de croître. Un monde où une poignée d’individus possède autant de richesses que des centaines de millions de personnes. Un monde où la pauvreté et des conflits sans fin jettent sur les routes de l’exil des femmes, des hommes et des enfants désemparés et d’autres, victimes de persécutions religieuses, ethniques, politiques, sexuelles. Lire la suite

PLAN D’URGENCE pour la santé, l’action sociale et l’hôpital public

Les parlementaires communistes se sont réunis à Saint-Etienne les 19 et 20 septembre, où nous avons été accueillis par la sénatrice Cécile Cukierman. Un rendez-vous annuel qui réunit les député·e·s, sénatrices et sénateurs communistes pour marquer et préparer la rentrée parlementaire.urgence, santé, hôpital

Les textes que nous examinerons au cours de cette session parlementaire ont donc bien évidemment été présents dans nos échanges. Sur la bioéthique, nous avons ainsi entendu et débattu avec des personnalités extérieures : Pierre-Henri Duée du Comité consultatif national d’éthique, et Victor Deschamps, maître de conférences, spécialiste de la filiation.

À la veille de l’examen du texte dans l’hémicycle de notre Assemblée nationale, ces échanges nous ont permis de dresser des frontières entre le techniquement possible et l’éthiquement souhaitable. Lire la suite

Déclaration de politique générale

Monsieur le Premier Ministre,

Le cap que vous venez de définir ne vas pas répondre aux urgences de notre pays ni à la majorité de nos concitoyens. Alors voilà à l’opposé, la déclaration de politique générale que nous vous proposons.Fabien Roussel

D’abord l’urgence pour notre industrie menacée : Il faut envoyer un signal fort, solennel et tout faire pour que la France ne laisse plus tomber une seule de ses usines !

General Electric, Whirlpool Amiens, Arjowiggins, Renault, Ford Blanquefort, Ascoval… ces piliers de notre industrie sont stratégiques pour notre pays. Ils doivent faire l’objet d’une décision spéciale et d’une intervention directe de l’Etat.

Avec nous, l’industrie et les circuits courts deviendront une priorité nationale, un enjeu de souveraineté, tant pour notre économie que pour relever le défi climatique. Car un pays sans industrie est un pays sans avenir. Lire la suite

Souscription nationale

Voici le message envoyé par Fabien Roussel à l’ensemble des adhérent·e·s, ami·e·s et compagnons de route, à toutes celles et ceux qui se sont engagé·e·s à nos côtés dans cette belle campagne des élections européennes.pcf souscription national

Bonjour, Nous tenons à te renouveler nos remerciements pour ton engagement dans la très belle campagne électorale que nous venons de mener, avec notre liste « Pour l’Europe des gens contre l’Europe de l’argent ».

Notre résultat est évidemment très en deçà des espoirs levés pendant la campagne. Avec 565 717 voix, nous n’atteignons pas le seuil de 5% et nous n’avons plus de députés européens siégeant à Bruxelles. Il aura pourtant fallu seulement 220 000 voix pour faire élire les députés d’extrême-droite !

Nous sommes également en deçà du seuil de 3 % des suffrages exprimés permettant aux listes de prétendre au remboursement de leurs frais de campagne.

Ce résultat n’efface en rien la belle campagne menée par Ian Brossat, ses colistières et colistiers, la forte mobilisation des militant·e·s du PCF, de militant·e·s et d’élu·e·s d’autres sensibilités de gauche, celle d’acteurs du mouvement associatif, de nombreux syndicalistes ou de personnalités du monde de la culture et de la création. Lire la suite

Combat social, politique, électoral


Pour la France 10 propositions Pour une Europe des gens En quelques mots
La revue Ecole du PCF Corps, éducation et société
Plan d’urgence pour les hôpitaux Hôpital public-maternités même combat
Planète écologie, mobilisations environnementales Economie sociale et solidaire
Plein Temps, le bulletin des retraités Les vétérans du PCF La lettre
La revue d’action politique Cause Commune La revue économique Economie & Politique
commission d’enquête sur l’évasion des capitaux Le rapport
Participer à la campagne de la liste de Ian Brossat Abonnez-vous à L’Humanité

Le PCF soumet 10 Propositions aux Français et à Matignon

En plein mouvement des gilets jaunes, les communistes ont présenté 10 mesures pour « une vie digne ».

Le PCF a présenté samedi « 10 propositions pour la France », à l’occasion de l’acte XVIII des gilets jaunes. D’abord lors d’un meeting place Chassaigne-Goyon, à Paris (8e), puis directement auprès du premier ministre Édouard Philippe, à Matignon. « Nous avons entendu les revendications des gilets jaunes, que nous portons depuis des années dans la plupart des cas. Nous ferons tout pour les rendre incontournables dans le pays », explique le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel. Nos 10 propositions grand débat propositions

C’est d’ailleurs un gilet jaune, Eva Ageorges, qui s’est exprimé en premier à la tribune. « Savez-vous ce que veut dire avoir peur du lendemain ? » lance-t-elle au gouvernement, avant de pousser un cri du cœur pour que ses enfants puissent « faire des études, manger à leur faim, être soignés », et un jour avoir un « salaire digne ». Lire la suite

On vous y attends …


Se donner les moyens de faire reculer ce système d’exploitation et d’oppression au service de la finance, de remporter des victoires, d’avoir des avancées. Pour çà il est nécessaire de se mobiliser et de s’organiser sur les lieux de travail et dans les quartiers et les communes en recherchant toutes les convergences et unions nécessaires sur des objectifs, orientations et revendications clairement exprimés et défendus en premier lieu par les intéressés eux-même. Hors la construction de ce mouvement et de ce rassemblement dans des luttes organisées, point de salut ! Rendez-vous avec nos candidats à Champs !

Grand débat – PCF : 10 grandes propositions pour la France – initiative du 16 mars 2019

En décidant d’un grand débat pour répondre à une crise politique inédite, E.Macron et le gouvernement peuvent déjà faire un premier constat : notre peuple veut pouvoir décider dans tous les domaines qui relèvent aujourd’hui d’une urgence pour leur vie : urgence sociale, urgence démocratique, urgence face au réchauffement climatique. A l’issue de notre dernier Conseil national, nous nous sommes fixés l’objectif, pour le samedi 16 mars prochain, « de remettre au gouvernement » 10 propositions pour la France. 10 propositions 16 mars 2019

Le samedi 16 mars, entre 10 et 12h, à proximité de l’Élysée ou de Matignon ( le lieu sera précisé dans quelques jours), lors d’un grand rassemblement, le PCF fera connaître 10 propositions pour la France. A partir des grandes exigences populaires qui ont marqué les derniers mois, des citoyens apporteront leur témoignage. Ils diront, avec leurs mots et leurs expériences, ce qui doit changer.

Fabien Roussel présentera les 10 propositions, après quoi une délégation sera reçue par la présidence de la République ou par le Premier ministre. Ian Brossat interviendra également sur les enjeux européens pour le mouvement populaire.

Après cette initiative du 16 mars, et alors qu’une nouvelle séquence politique s’ouvrira ( fin du grand débat, conférence régionale citoyenne initiée par l’exécutif, stratégie du pouvoir pour une sortie de crise), nous organiserons dans les jours qui suivront, des conférences de presse de présentation des 10 propositions ( un dossier presse sera mis à disposition) et des débats publics pour discuter de ces propositions et poursuivre le débat citoyen. ( Les communistes ont tous reçus leur feuille de route pour que cela entre dans le concret … au travail ! )

Annonce Macron

Macron ce soir à la TV : Ce n’est pas une annonce d’augmentation du pouvoir d’achat pour les travailleurs, les retraités et les privés d’emplois c’est juste annuler une faible partie de ce qu’on allait leur prendre ( une fois de plus ) . Le peu d’augmentation immédiate et ponctuelle octroyée à certaines catégories sera repris par une diminution de plus de ce que les libéraux appellent « la dépense publique » qui est l’argent du social et du vivre ensemble : Le système en place continuant bien à ruisseller, mais pour aller du salariat vers les plus riches et les détenteurs de capitaux !  annonce Macron

Le communiqué du PCF : Ce soir, avec l’annonce de l’annulation de la hausse de la CSG pour les retraité.e.s modestes, le président de la République a opéré un premier recul.

Celui-ci est à mettre à l’actif du grand mouvement populaire qui secoue actuellement le pays, avec les « gilets jaunes », les nombreuses mobilisations de travailleurs.euses, l’action des organisations syndicales. Preuve est faite que la mobilisation actuelle est décisive. Elle doit se poursuivre. Lire la suite

260 € brut par mois

Pour le pouvoir d’achat : augmenter les salaires, les retraites, les minimas sociaux ! Agissons : urgence, salaires, emplois et justice sociale
Manifestation- samedi 1er décembre 2018 Lieu : Place de la République 75011 Paris Horaire : 12h00        > Notre tract        > Notre pétition

 smic 260 Qu’ils portent des gilets jaunes, des blouses blanches ou des robes noires, des millions de femmes et d’hommes n’acceptent plus le sort qui leur est fait. Ils le disent haut et fort : « Trop, c’est trop ! » On ne peut continuer à vivre avec des salaires de misère, des pensions et des allocations rognées, , une protection sociale réduite au minimum. Nous sommes des leurs !

Macron Président des riches et du grand capital

Emmanuel Macron a multiplié les cadeaux fiscaux à une poignée d’ultra riches et au capital. 358.000 familles ont ainsi été exonérées d’ISF alors que leur patrimoine représente 1.000 milliards d’euros (l’équivalent de la moitié du PIB de la France)  ! Il a multiplié les cadeaux aux profits des grandes entreprises et les exonérations (CICE) avec comme condition de pratiquer des bas salaires ! Il a ainsi aggravé la précarité pour les salariés, les privés d’emplois, les jeunes, les retraités dont les femmes sont les premières victimes. « En même temps », il augmente les impôts des ménages moyens et modestes : CSG, TICPE (taxe sur les carburants), etc. Lire la suite

Notre congrès ( interdit de médias )

Image de notre congrès ...

> Le site web du congrès        > Le rapport introductif        > Une vue du congrès
> Fabien Roussel : Interview Huma        > au congrès        > sur BFMTV
> Yan Brossat : son intervention en clôture du congrès        > son interview
> Les articles et reportages dans l’Humanité

Congrès du PCF

Aux militants du PCF de notre section ( rappel du courrier envoyé ) : Notre congrès local de notre section ce samedi est un étage important de la fusée du 38e congrès national extraordinaire du PCF . Qui sera suivi du congrès départemental puis du national. congrès

Il est donc important pour chacun d’y apporter ces idées/propositions à partir de la base commune adoptée par les communistes le 6 Octobre. Et nourrir ainsi notre réflexion collective, pour notre action communiste, au service de l’intérêt général. Lire la suite

Penser l’économie …

Présentation par Paul Boccara dans le cadre de d’université permanente du parti communiste français de la série économique sur les crises ( en cliquant sur l’image )

économie et politique Frédéric Bocarra


En lien la 1ère vidéo du cycle de conférence de l’université permanente du PCF sur les crises > Le 1er volet

Retrouver l’université permanente du PCF sur son > facebook

Il est nécessaire de débattre sur les idées pour changer le monde

On nous raconte tellement de choses …pierre laurent fête de l'l'humanité 2018 interview

Afin que celles et ceux qui s’interrogent légitimement sur notre monde et ses dirigeants et leurs politique, puissent ici connaître en quelques dizaines de minutes, sans passer par d’autres filtres politiciens, les positions du PCF …

Dans cette interview-débat
par 3 journalistes de Pierre Laurent : un condensé des réponses communistes aux questions de notre temps ( à la pauvreté, à l’Europe de la compétition, à la mondialisation et ses immigrations, Maurice Audin, la question du rassemblement …)

Dans quelle situation sommes-nous ?

Extrait du blog de Christian Piquet : Peut-être serait-ce le moment de profiter de moments estivales prospices au ressourcement ( pour ceux qui le peuvent ) et aussi aux mauvais coups pour s’interroger : Dans quelle situation sommes-nous ? Christian Piquet stratégie

Les courants qui, ces dernières semaines, alors que le conflit faisait rage à la SNCF et dans les services publics, s’aventurèrent à imaginer un nouveau printemps des grèves, se sont lourdement trompés d’époque. Non que l’inégalité ne se fût pas, de nos jours, terriblement creusée à mesure que s’installait un nouveau capitalisme, transnationalisé et financiarisé comme jamais. Mais, depuis mai 1968, les cartes ont été rebattues.

Au terme d’une offensive de quelque trente années,
les possédants sont parvenus à enclencher une révolution scientifique et technologique ayant remodelé à leur convenance l’ordre productif planétaire, pulvérisé les structures de classes antérieures, fragmenté le salariat, brisé les grandes concentrations industrielles de l’après-guerre, poussé les feux des logiques de dumping social, généralisé les délocalisations.

La liquidation de droits conquis de haute lutte, la déréglementation de l’économie, la destruction orchestrée de l’État social, la flexibilisation du travail, la multiplication des statuts opposant les travailleurs entre eux, le matraquage idéologique visant à mettre en concurrence les individus sont devenues le quotidien de toutes celles et tous ceux qui n’ont que leur force de travail pour richesse.

Dans le même temps,
alors que le mouvement ouvrier acquittait le prix de ces sévères défaites, les projets qui avaient si durablement donné sens à ses combats ont fini par afficher leurs échecs, voire leurs faillites, se révélant incapable de relever les gageures du nouveau siècle. De force incarnant l’espoir d’émancipation de l’humanité entière, au fil de trop de rendez-vous manqués et de tant de désillusions, la gauche n’a pas su résister à la spirale du déclin, du discrédit, de la division.

Croire, ou pire faire croire,
dans ces conditions, qu’un grand chambardement était à l’ordre du jour sur le court terme s’avérait donc contre-productif, sinon carrément démoralisateur. La tâche nous incombant est plutôt, à la chaleur de chaque confrontation avec l’adversaire, de reconstruire les instruments d’un engagement efficace, de refonder le projet crédible pouvant insuffler de la dynamique à l’action sociale, de porter haut les objectifs politiques à même de changer le rapport des forces. Au service de cette démarche, qui se déploiera nécessairement sur la durée, Mai 68 n’est pas dénué d’enseignements toujours porteurs. Lire la suite

Conseil national des 2 et 3 juin.

Il est des périodes où il faut faire le dos rond, en attendant des jours meilleurs. luttes, mobilisations, congrès, européennes Le mouvement ouvrier, au cours de toutes ses décennies de luttes, n’a pu être, en permanence, à l’o恠ensive.

Vous êtes en 1815, vous êtes en 1815 : qu’y pouvez-vous ? La réaction triomphe, c’est la Terreur blanche, la marée révolutionnaire se retire : l’intelligence doit être mise dans la préservation de ce qui peut l’être et la réparation de ce qui doit advenir, mais certainement pas dans l’o恠ensive immédiate. Nous avons sans doute vécu, en longue durée, une période de cette nature dans les années 1980-1990. Lire la suite

Révolution numérique ( suite … )

Le PCF organise sur les lieux de son siège national, les 9 et 10 mars les 3e États généraux de la Révo­lution numérique sur le thème de «reprenons le pouvoir».
Info et inscription ici ou en cliquant sur l’image. Le programme en fichier pdf c’est ici

révolution numérique

Cet événement, ouvert à toutes et tous, est loin d’être l’affaire des seuls ‘geek’, il concerne tout le monde.

En effet, ‘la révolution numérique’ est partout, dans tout nos actes quotidiens avec l’intelligence artificielle, la collecte et l’exploitation massive des données y compris celle qui nous sont personnelles, l’omniprésence des plateformes, des réseaux et médias sociaux, l’automatisation et la robotisation.

En 2020, au travail comme à la maison ou dans les services publiques, nous serons entourés de 30 milliards d’objets connectés et intelligents qui traiteront en permanence des données nous concernant et qui prendront des décisions impactant notre vie.

Aujourd’hui Google, facebook, amazon en savent plus sur nous que le ministère de l’intérieur, notre employeur, notre médecin et notre psy réunis…. La suite ici