Objectif 4,7 millions de signatures

Référendum ADP RIPLe site du référendum d’initiative partagée (RIP) relatif au projet de privatisation des Aéroports de Paris est ouvert.

Il est encore possible de faire barrage au Gouvernement et de sauver ADP. Pour cela il faut récolter 4,7 millions de signatures.

Le web dédié à notre action
sur le 77 : www.referendumadp77

Pour signer le référendum d’initiative partagée vous devez vous connecter sur le lien ci-après : https://www.referendum.interieur.gouv.fr/soutien/etape-1

Si les 4,7 millions de signatures sont recueillies dans un délai de 9 mois, le gouvernement sera dans l’obligation d’organiser un référendum national sur la privatisation.

La marche est haute et la démarche fastidieuse, c’est pourquoi la mobilisation, la signature et le partage de chacun.e sont importants.

Neuf conseils pratiques pour ceux qui ne parviennent pas à signer en faveur du référendum sur la privatisation d’ADP: Lire la suite

Privatisation d’ADP : le bug !

Pour l’exécutif, la privatisation d’ADP devait être un plan sans accroc :
voilà le projet cloué au tarmac.
cdg appel pcf ric

En validant la proposition de loi référendaire visant à affirmer que « l’aménagement, l’exploitation et le développement des aérodromes de Paris-Charles-de-Gaulle, Paris-Orly et de Paris-Le Bourget revêtent les caractères d’un service public national », le Conseil constitutionnel donne raison aux opposants à la privatisation. Et ouvre la voie au premier référendum d’initiative partagée (RIP) de la Ve République. Dans l’Humanité du 10 Mai

Grève du 19 mars 2019

Journée intersyndicale d’action, de mobilisations et de grève mardi 19 mars 2019 grève 19 mars 2019

Mardi 19 mars 2019, La situation sociale en France est marquée par l’expression diverse et multiple d’un mécontentement social grandissant, par l’aspiration à une véritable justice sociale et fiscale, par la dénonciation des reculs sur les libertés publiques comme individuelles. Le mouvement des gilets jaunes est l’expression récente de cette profonde crise sociale. Le tract CGT

Communiqué des organisations syndicales et de jeunesse CGT, FO, Solidaires, UNEF, UNL, UNLSD. Lire la suite

16-17 mars, ce week-end on se mobilise

10 propositions Le PCF organise ce samedi 16 mars à 10h Place Chassaigne-Goyon Paris 8e un rassemblement national qui sera l’occasion de présenter les 10 propositions pour la France que nous portons à partir des exigences populaires exprimées ces derniers mois.

Confronté à une crise sociale et politique sans précédent depuis longtemps, le Président de la République et son gouvernement tentent de détourner la colère populaire avec l’organisation du « grand débat national ». Tous les sondages en font foi : les Français ne sont pas dupes. La suite ici
climat planète
Urgence climatique : assez de bla-bla, il faut passer aux actes !
Le 15 mars les jeunes, et le 16 mars à l’appel de « l’affaire du siècle », de grands moments de mobilisation citoyenne exigeront des actes concrets et rapides pour sauver le climat. Texte de l’appel unitaire

livre secours populaire Le Secours populaire de Noisiel organise sa grande Fête du livre.

Des milliers d’ouvrages collectés dans la ville seront présentés et vendus à prix modique : romans, beaux livres, encyclopédies, BD, ouvrages de méthode scolaire pour les ados, ainsi qu’un très grand choix de livres pour enfants et adolescents.

Le bénéfice de la vente permettra de développer les actions du Secours populaire : vacances ou activités de loisirs pour les plus démunis, solidarité internationale …
Conférence débat solidarité monde samedi à 15h Info FB

marche solidarités 16 mars Le PCF participera à la Marche des solidarités samedi 16 mars en portant l’appel suivant

Aujourd’hui face à la montée identitaire et xénophobe dans le monde et singulièrement en Europe, le PCF affirme sa détermination à agir contre le racisme et l’antisémitisme, contre tous les actes de discriminations liés à l’origine et à la nationalité, à la couleur de la peau, à la religion, à la situation de minorités.

Le racisme banalise les violences et les discriminations, notamment le contrôle au faciès. La suite ici

Appel unitaire : le 8 mars, journée de lutte pour les droits des femmes

Nous sommes caissières, enseignantes, agentes d’entretien, secrétaires, infirmières, aides à domiciles, assistantes maternelles, travailleuses sociales, administratives, sage-femmes, hôtesses… Nos métiers sont indispensables à la société. # 8 mars 15h40 droits des femmes  8 mars

Pourtant, ils sont mal rémunérés et leur pénibilité n’est pas reconnue. Nous sommes ingénieures, techniciennes, ouvrières, employées ou cadres. Nous faisons le même travail que des hommes mais avec un salaire inférieur. Nous sommes à temps partiel avec un salaire partiel souvent parce que nous n’avons pas d’autre choix.

Entre les courses, le ménage et les enfants, nous réalisons en moyenne 20 h de tâches ménagères par semaine. Notre travail est invisibilisé et dévalorisé. Notre salaire est inférieur de 26% à celui des hommes. De ce fait, à partir de 15H40 nous travaillons gratuitement. Nous sommes retraitées et notre pension est de 40% inférieure à celle des hommes. -Grande cause du gouvernement mais plus petit budget: Notre tract

Nous sommes étrangères, victimes de racisme, handicapées, lesbiennes, et nous cumulons les discriminations. Nous sommes des femmes et au travail, dans la rue ou chez nous, nous sommes confrontées à des violences sexistes et sexuelles

Nous sommes des Brésiliennes, des Espagnoles, des Iraniennes, des Argentines, des Polonaises, des Indiennes, des Etats-Uniennes et nous sommes partout dans le monde solidaires de toutes les femmes qui luttent contre les réactionnaires et conservateurs au pouvoir.

Pour dire que nous exigeons nos droits. Pour exiger que notre travail soit reconnu et rémunéré. Pour imposer la fin des violences et garantir nos libertés de choix. Pour gagner l’égalité. Pour faire entendre nos revendications à nos employeurs et au gouvernement.

Nous appelons à une grève féministe le 8 mars, à des actions des rassemblements, des manifestations. Débrayons à 15h40. Portons toutes et tous un foulard violet ! Le PDF

Ian Brossat à Champs-sur-Marne

Avec cette liste, nous nous opposons à cette Europe de la finance destructrice de savoir-faire, d’emplois et de bassins de vie. C’est également le cas des services publics. ( Le regroupement des bureaux de poste, les regroupements hospitaliers, les déserts médicaux, les fermetures de classes (180), la dégradation des transports du quotidien…) élections européennes 2019

Avec cette liste, nous voulons de grands services publics de proximité, en France et en Europe. Avec cette liste, nous d6fendons l’emploi, les salaires, la protection sociale et les retraites : le social au coeur des coopérations entre les peuples. Nous portons la bataille dans tous les espaces pour ouvrir des brèches dans cette Europe libérale et autoritaire

L’actualité sociale en Seine-et-Marne, celle des luttes et mobilisations, est actuellement particulièrement intense. Un certain nombre d’industries seine-et- marnaises sont victimes de logiques de prédations financières et de comportements d’actionnaires voyous. (Arjowiggins Security, Mlleroy & Boch, Corning, Silec Cable, Nestl6 Purina, TE connectivity, william saurin, wipelec,…) .

Le 13 Mars à Champs-sur-Marne à 20h salle Jean Effel Rue Pascal Dulphy Avec
Maud Tallet maire de Champs/Marne, présidente du comité de soutien départemental
Mamoudou Bassoum candidat, ingénieur, champion d’Europe de taekwondo, médaillé d’or de taekwondo a porté le gilet jaune lors de son sacre au championnat d’Europe. Il sera au meeting de Champs-sur-Marne . Son portrait dans l’Humanité.
Charlotte Blandiot-Faride maire de Mirry.Mory, candidate

Grand débat – PCF : 10 grandes propositions pour la France – initiative du 16 mars 2019

En décidant d’un grand débat pour répondre à une crise politique inédite, E.Macron et le gouvernement peuvent déjà faire un premier constat : notre peuple veut pouvoir décider dans tous les domaines qui relèvent aujourd’hui d’une urgence pour leur vie : urgence sociale, urgence démocratique, urgence face au réchauffement climatique. A l’issue de notre dernier Conseil national, nous nous sommes fixés l’objectif, pour le samedi 16 mars prochain, « de remettre au gouvernement » 10 propositions pour la France. 10 propositions 16 mars 2019

Le samedi 16 mars, entre 10 et 12h, à proximité de l’Élysée ou de Matignon ( le lieu sera précisé dans quelques jours), lors d’un grand rassemblement, le PCF fera connaître 10 propositions pour la France. A partir des grandes exigences populaires qui ont marqué les derniers mois, des citoyens apporteront leur témoignage. Ils diront, avec leurs mots et leurs expériences, ce qui doit changer.

Fabien Roussel présentera les 10 propositions, après quoi une délégation sera reçue par la présidence de la République ou par le Premier ministre. Ian Brossat interviendra également sur les enjeux européens pour le mouvement populaire.

Après cette initiative du 16 mars, et alors qu’une nouvelle séquence politique s’ouvrira ( fin du grand débat, conférence régionale citoyenne initiée par l’exécutif, stratégie du pouvoir pour une sortie de crise), nous organiserons dans les jours qui suivront, des conférences de presse de présentation des 10 propositions ( un dossier presse sera mis à disposition) et des débats publics pour discuter de ces propositions et poursuivre le débat citoyen. ( Les communistes ont tous reçus leur feuille de route pour que cela entre dans le concret … au travail ! )

7 Mars 2019 : 5 propositions de loi pour répondre aux attentes populaires

Cinq propositions de loi qui répondent à la soif de justice de nos concitoyens seront présentées à l’assemblée nationale ( Le 7 mars dans le cadre de la seule journée dans l’année réservée à notre groupe parlementaire « dite niche parlementaire annuelle » ) propositions de loi

1- Justice sociale, par l’augmentation du SMIC et des salaires, avec des mesures d’accompagnement pour les petites et moyennes entreprises

L’élu de Seine-Saint-Denis Stéphane Peu défendra pour sa part une proposition de loi pour l’augmentation du Smic et des salaires. Le texte entend aussi « tenir compte de l’échec des aides publiques massives » versées aux entreprises notamment via le CICE, en réorientant les aides vers les très petites entreprises (TPE).

2- Justice sociale encore, par un calcul plus juste de l’allocation aux adultes handicapés
Un troisième texte, porté par l’ex-ministre Marie-George Buffet, prévoit de supprimer « la prise en compte des revenus du foyer pour le montant des calculs de l’AAH », qui rend les personnes concernées « dépendantes de leur conjoint ». Une quatrième proposition de loi ambitionne de « garantir une plus grande transparence sur l’activité des banques et celle de la Caisse des dépôts et consignation » sur l’utilisation de l’épargne populaire en matière énergétique, selon sa rapporteure Elsa Faucillon.

3- Justice fiscale, en rétablissant l’ISF et en améliorant la progressivité de l’impôt
A priori ce sera le premier texte qui sera examiné lors de leur prochaine « niche parlementaire » vise à « envoyer un signe fort » dans un contexte où le « sentiment d’injustice fiscale » s’amplifie, a expliqué mardi lors d’un point de presse son rapporteur Jean-Paul Dufrègne.
Il propose de rétablir l’ISF – l’une des principales revendications des « gilets jaunes » – et de modifier la progressivité de l’impôt sur le revenu en passant notamment de 5 à 9 tranches, le député disant espérer que l’Assemblée et le gouvernement « saisiront cette opportunité de ramener de la sérénité dans le pays ».

4- Justice climatique aussi, en responsabilisant les banques en matière d’environnement
Afin qu’aucun euro épargné par les Français ne contribue à financer des projets climaticides. Pour la transparence dans l’utilisation de l’épargne populaire pour la transition énergétique

5- Justice républicaine, enfin, pour moraliser la vie publique en renforçant la peine d’inéligibilité des élus condamnés
Le dernier texte, défendu par Moetai Brotherson (Polynésie), a pour but de « renforcer l’intégrité des mandats électifs et l’intégrité de la représentation nationale », avec « une peine plus forte d’inéligibilité lorsque sont commis des crimes ou des délits notamment de corruption », a expliqué le chef de file des députés communistes André Chassaigne.

L’actu sociale avec la CGT …

Nous sommes pour la défense « des corps intermédiaires » comme la CGT organisation des travailleurs qui lutte pour la défense de leurs intérêts au quotidien avec des propositions pour changer la vie ! sociale cgt chomage

Personnels de l’aide aux personnes âgées,
le véritable débat : ils vont se le faire !

Egalité Femmes / Hommes : De nouveaux droits humains à conquérir

Fiscalité – Justice fiscale – Fiscalité des entreprises : Propositions

Le projet de loi énergie-climat : Argumentaire

Après « l’échec » de la négociation assurance chômage, Emmanuel Macron vient de se livrer à une belle opération de communication qui relève du scandale, avec une opération de destruction menée depuis plusieurs mois. Lire la suite

L’Humanité, le temps des combats !

Pour l’Humanité, s’ouvre le temps des combats ! Parmi pas mal d’urgences, celle-ci et parce qu’il y a des priorités dont les autres puissent bien fortement dépendre ! Solutions, L’Humanité : 1er étape s’abonner 2ième étape le lire …
Une contribution ici en forme d’exemple de l’apport de l’humanité aux luttes et à la réflexion avec quelques articles puisés dans son numéro du vendredi 8 Février 2019journal presse l'humanité

Hervé Bokobza : « En psychiatrie, chaque malade est singulier » Le secteur vit une régression constante depuis des années. Résultat : la qualité des soins n’est plus au rendez-vous et le secteur vit une régression constante. Et ce, à tous les niveaux. Ainsi, dans le secteur médico-social, quand une décision de placement d’un jeune dans une institution est prise, il faut attendre trois ans pour avoir une place ! Quand un malade téléphone pour avoir un rendez-vous, il lui faut aussi patienter des mois… L’article

L’happycratie, ou le cauchemar du bonheur au travail : La fin des métiers, la disparition de la frontière entre vies privée et professionnelle, les injonctions tyranniques au bonheur, telle est l’entreprise rêvée de la start-up nation. L’article

Agriculture. Dans les campagnes, le grand licenciement : Avec 65 500 exploitations disparues depuis dix ans, c’est l’équivalent d’une usine de 6 500 salariés qui ferme chaque année. Reportage auprès de producteurs laitiers, les plus touchés par la crise. L’article

Entretien : Dans son dernier ouvrage, Un féminisme décolonial (la Fabrique), la politologue Françoise Vergès, militante antiraciste et féministe, déploie à partir des luttes des femmes du Sud global une critique radicale du « capitalisme racial ». L’article

Contre-feux. Que sont les ouvriers devenus ? Le thème de la disparition de la classe ouvrière masque l’exploitation capitaliste. L’article

Josette Audin, Votre mémoire et votre combat sont désormais nôtres. L’article

Table ronde. La folie, une maladie comme une autre ?
La psychiatrie est le miroir grossissant de notre société et le microscope du lien social … L’article

Les citoyens sont-ils prêts à abandonner leur souveraineté à la sphère marchande ? La réponse pour être connue nécessite qu’elle leur soit posée, qu’ils soient interrogés … L’article

Danielle Casanova : Née le 9 janvier 1909, la Corse Danielle Casanova est une femme de la période Front populaire du communisme français marquée par l’antifascisme, la volonté d’ouverture, la redécouverte de la Révolution française. Elle meurt à l’âge de 34 ans, le 10 mai 1943, en déportation à Auschwitz. L’article

La chronique philo de Cynthia Fleury L’article

Appel CGT à la grève pour le 5 Février

Depuis de nombreuses années, les politiques menées au service du capital par les gouvernements successifs génèrent de fortes injustices sociales, territoriales et fiscales. La CGT n’a cessé d’alerter les pouvoirs publics, de mobiliser dans les entreprises et les services contre des reformes régressives et pour une autre répartition des richesses produites dans le pays. Appel CGT grève 5 Février

Gouvernement et patronat sont restés sourds et sont responsables de la crise actuelle.

Ce ne sont pas les mesurettes récentes annoncées par le gouvernement en réponse au mouvement des gilets jaunes qui répondent aux urgences sociales.

Les 57 milliards d’euros versés aux actionnaires des grandes entreprises démontrent l’ampleur des richesses créées par les travailleurs.

Au-delà des mobilisations des citoyen-ne-s depuis de nombreuses semaines, il est indispensable de construire un rapport de force, notamment par la grève, pour imposer au patronat la redistribution des richesses.

La CGT appelle les salarié-e-s, les agent-e-s, les jeunes comme les retraité-e-s, les privé-e-s d’emploi à se mobiliser ensemble par la grève et les manifestations pour obtenir : La suite ici …

Pour un Printemps de la Psychiatrie

Collectif Pour un renouveau des soins psychiques. Manifeste pour un Printemps de la psychiatrie / Rappel des faits : À la suite de luttes dans les services psychiatriques au Rouvray ou Amiens, un mouvement s’est levé. Patients, soignants, parents, personnes concernées lancent cet appel. Vos signatures sont à envoyer à l’adresse mail : printempsdelapsychiatrie@gmail.com

La psychiatrie et la pédopsychiatrie n’en peuvent plus. Depuis déjà plusieurs décennies, ceux qui les font vivre ne cessent de dénoncer leur désagrégation et de lutter contre le déclin dramatique des façons d’accueillir et de soigner les personnes qui vivent au cours de leur existence une précarité psychique douloureuse. En vain, le plus souvent. Ce qui est en crise, c’est notre hospitalité, l’attention primordiale accordée à chacun et à un soin psychique cousu main, à rebours du traitement prêt-à-porter standardisé qui se veut toujours plus actuel.

Les mouvements des hôpitaux du Rouvray, Le Havre, Amiens, Niort, Moisselles, Paris, etc. ont su bousculer l’indifférence médiatique et rendre visible au plus grand nombre le chaos qui guette la psychiatrie. Pour percer le mur du silence, il n’aura fallu rien de moins qu’une grève de la faim… La suite ici …

Le grand débat national

Ian Brossat : « Concernant le « grand débat national. On en voit bien les limites. Le gouvernement nous dit -vous pouvez débattre de tout, sauf de tels ou tels sujets- Ian Brossat

Bruno Le Maire, justement, a expliqué par exemple que ce n’était pas la peine de discuter de l’ISF, de son rétablissement, pourtant exigé par une majorité de Français, parce que le gouvernement ne reviendrait pas dessus.

Ce n’est pas au gouvernement de nous dicter ce que l’on doit débattre ou pas. Je propose donc à chacun de s’impliquer dans ce débat pour en faire éclater les cadres et les contraintes, tout en poursuivant le mouvement social inédit que connait notre pays avec le mouvement des « gilets jaunes ». Le monde du travail a pris le micro. Il doit continuer à s’exprimer. »

Réponse à Priscillia …

… sur sa pétition « pour donner votre avis sur les Revendications principales » que l’on peut trouver ici …Priscillia LUDOSKY pétition revendication principal

Réponse, toute personnelle, d’un citoyen, élu municipal et militant pcf

Pour ce qui concerne la solidarité de « ces profils » sic « envers les profils moins avantagés » ( à savoir pour les premiers les élus pris sous leur forme la plus générale ce qui au passage permets d’exonérer toujours « ceusses » qui en profitent et de réunir dans la même suspicion ceux qui s’attèlent à servir les intérêts du plus grand nombre, merci pour eux au passage et sachez qu’eux aussi ils commencent sérieusement à en avoir plein le dos de cette société là et de sa manière de fonctionner qui va en s’aggravant ) Lire la suite

Cahiers de la colère et de l’espoir

L’Humanité se met à la disposition de toutes celles et ceux qui veulent faire connaitre leurs problèmes et leurs souhaits.  Cahiers de la colère et de l'espoir de la rentrée sociale et politique 2019

Chaque lettre, chaque texte ou contribution que vous déposerez sera remis au ministre concerné, aux groupes parlementaires de l’Assemblée nationale et du Sénat, ainsi qu’au Président de la République

Pour chaque grande question, nous organiserons des discussions publiques associant contributeurs, syndicalistes, chercheurs et élus. Cet espace est à vous ici

Nos voeux 2019 : un monde plus juste et solidaire …

Le monde plus juste et plus solidaire, plus humain, plus fraternel, dans la paix auquel nous aspirons est entravé par ce vieux système capitaliste qui organise l’accaparement des richesses et des pouvoirs entre les mains d’une infime minorité. 2019 voeux

M. Macron a confirmé avec aplomb ce cap lors de ses vœux.

Or, c’est ce qui est fondamentalment contesté dans des mouvements planétaires progressistes, comme celui des femmes pour leur émancipation, des défenseurs du climat, des pacifistes qui combattent la course aux armements et pour la sécurité internationale et la paix, de ceux qui organisent la protection et l’accueil des réfugiés, et tous ceux qui, dans les entreprises ou comme le font les gilets jaunes, réclament une autre répartition des richesses et une autre manière de les produire. La suite

Mobilisations pour la justice fiscale et les salaires

Le secrétaire général de la CGT revient sur la mobilisation qui bouscule le pays. Pour Philippe Martinez, ce mouvement ne s’oppose pas aux luttes syndicales, mais souligne les obstacles à lever sur lesquels bute l’action collective des salariés. rentrée social smic justice

L a crise des gilets jaunes questionne fortement la capacité des syndicats à défendre efficacement les intérêts des salariés. Leur utilité est-elle remise en cause ?

Philippe Martinez Ce qui est intéressant dans ce mouvement, c’est qu’alors que l’action collective a été dénigrée par ceux qui nous dirigent depuis des décennies, on voit un corps social qui retrouve le chemin de la mobilisation. Mais celle-ci se construit dans un contexte de mise à l’écart des organisations syndicales par les gouvernements successifs et par le patronat. La suite ici

Annonce Macron

Macron ce soir à la TV : Ce n’est pas une annonce d’augmentation du pouvoir d’achat pour les travailleurs, les retraités et les privés d’emplois c’est juste annuler une faible partie de ce qu’on allait leur prendre ( une fois de plus ) . Le peu d’augmentation immédiate et ponctuelle octroyée à certaines catégories sera repris par une diminution de plus de ce que les libéraux appellent « la dépense publique » qui est l’argent du social et du vivre ensemble : Le système en place continuant bien à ruisseller, mais pour aller du salariat vers les plus riches et les détenteurs de capitaux !  annonce Macron

Le communiqué du PCF : Ce soir, avec l’annonce de l’annulation de la hausse de la CSG pour les retraité.e.s modestes, le président de la République a opéré un premier recul.

Celui-ci est à mettre à l’actif du grand mouvement populaire qui secoue actuellement le pays, avec les « gilets jaunes », les nombreuses mobilisations de travailleurs.euses, l’action des organisations syndicales. Preuve est faite que la mobilisation actuelle est décisive. Elle doit se poursuivre. Lire la suite

260 € brut par mois

Pour le pouvoir d’achat : augmenter les salaires, les retraites, les minimas sociaux ! Agissons : urgence, salaires, emplois et justice sociale
Manifestation- samedi 1er décembre 2018 Lieu : Place de la République 75011 Paris Horaire : 12h00        > Notre tract        > Notre pétition

 smic 260 Qu’ils portent des gilets jaunes, des blouses blanches ou des robes noires, des millions de femmes et d’hommes n’acceptent plus le sort qui leur est fait. Ils le disent haut et fort : « Trop, c’est trop ! » On ne peut continuer à vivre avec des salaires de misère, des pensions et des allocations rognées, , une protection sociale réduite au minimum. Nous sommes des leurs !

Macron Président des riches et du grand capital

Emmanuel Macron a multiplié les cadeaux fiscaux à une poignée d’ultra riches et au capital. 358.000 familles ont ainsi été exonérées d’ISF alors que leur patrimoine représente 1.000 milliards d’euros (l’équivalent de la moitié du PIB de la France)  ! Il a multiplié les cadeaux aux profits des grandes entreprises et les exonérations (CICE) avec comme condition de pratiquer des bas salaires ! Il a ainsi aggravé la précarité pour les salariés, les privés d’emplois, les jeunes, les retraités dont les femmes sont les premières victimes. « En même temps », il augmente les impôts des ménages moyens et modestes : CSG, TICPE (taxe sur les carburants), etc. Lire la suite

Notre congrès ( interdit de médias )

Image de notre congrès ...

> Le site web du congrès        > Le rapport introductif        > Une vue du congrès
> Fabien Roussel : Interview Huma        > au congrès        > sur BFMTV
> Yan Brossat : son intervention en clôture du congrès        > son interview
> Les articles et reportages dans l’Humanité