Coronavirus/Macron : réaction de Fabien Roussel

L’heure est à la mobilisation nationale pour délivrer la réponse la plus efficace face à la crise sanitaire et à la crise économique exceptionnelles que nous affrontons.coronavirus

Les flottements de ces dernières heures sur les décisions à prendre ne doivent pas fragiliser la capacité d’action de l’État.

Les annonces du Président de la République supposent aussi des engagements précis que les services publics, notamment ceux de la santé, attendent depuis longtemps ! Les annonces de ce soir impliquent donc de remettre en cause les politiques d’austérité.

La fermeture des établissements scolaires et universitaires ou le report des soins non essentiels ne pouvaient plus être différés. Mais aucun engagement précis n’est annoncé en moyens humains et financiers concernant la crise sanitaire contrairement à d’autres pays comme l’Italie ou le Royaume uni qui ont annoncé mobiliser plusieurs dizaines de milliards d’euros. Et aucune mesure structurelle n’est engagée sur le plan économique.

Coordonner et financer la réponse sanitaire

Notre système de santé public, déjà sous tension, a besoin de moyens pour protéger ses personnels et pour élargir ses capacités d’accueil des patients atteints de coronavirus. Le Président de la République annonce qu’il prendra les mesures nécessaires « quoi qu’il en coûte ». Aux actes ! Les personnels de santé sonnent l’alarme depuis des mois !

De même, dans encore beaucoup de territoires, les médecins et les infirmières libéraux, les personnels de secours comme les pompiers, les laboratoires sont en attente du matériel tel que les masques pour se protéger et protéger les patients ou pour réaliser les tests épidémiologiques. La puissance publique doit demander aux hôpitaux privés de se mettre à la disposition de la nation.

Des mesures structurelles fortes pour faire face à la crise économique

Une crise financière historique, elle aussi d’ampleur mondiale, est en cours. La crise sanitaire en est le catalyseur et non la cause. Ce sont les politiques monétaires et néolibérales qui en sont les principaux déclencheurs.

Si des mesures de soutien et d’accompagnement des entreprises et des salariés doivent être mises en place rapidement, il faut donc aussi revoir les règles d’intervention de la BCE pour que les sommes débloquées soutiennent l’économie réelle et non la spéculation financière.

Le « Pacte de stabilité » budgétaire européen doit être abandonné. Les secteurs stratégiques du pays doivent être protégés. Nous demandons enfin le report de la réforme de l’assurance chômage dont l’entrée en application est prévue pour le 1er avril.

Recours au 49-3 : Non au coup de force, oui à un référendum ( suite … )

EMMANUEL MACRON OU LE POUVOIR AUTORITAIRE
L’annonce du recours au 49-3 est un coup de force qui concerme le caractère autoritaire du pouvoir face au mouvement social et à la représentation nationale. À défaut de convaincre de la légitimité de son projet rejeté par une large majorité de français·es, le pouvoir utilise donc la force contre le Parlement, comme il a utilisé la force lors des mobilisations dans tout le pays depuis plusieurs mois.réforme des retraites 49-3

LE GOUVERNEMENT BÂILLONE L’OPPOSITION
Après avoir méprisé le mouvement social et ignoré l’opposition de la grande majorité du pays à ses projets de loi, le président de la République et le Premier ministre veulent faire taire l’opposition. Si une obstruction a pu être constatée dans les débats, c’est celle du gouvernement et de sa majorité godillot qui n’ont à aucun moment répondu aux questions des député·e·s sur des enjeux cruciaux : âge d’équilibre, valeur du point, financements, prise en compte de la pénibilité…

Le PCF appelle donc à organiser de larges mobilisations unitaires partout dans le pays pour protester contre la décision du président de la République et du Premier ministre.

FAIRE MONTER L’EXIGENCE D’UN RÉFÉRENDUM
67 % des français·es sont favorables à un référendum. Interpellons partout les député·e·s et le gouvernement pour faire monter l’exigence d’une consultation des citoyens. Montrons à des gouvernants arrogants que la République, c’est le pouvoir du peuple, pour le peuple et par le peuple !

Assemblée Nationale, présentation de la motion de censure de la gauche suite au 49-3 qui fait passer en force le projet de loi sur les retraites : André Chassaigne

Recours au 49-3 : Non au coup de force, oui à un référendum

Réforme des retraites : Si une obstruction a pu être constatée dans les débats, c’est celle du gouvernement et de sa majorité godillot qui n’ont à aucun moment répondu aux questions des Député-e-s sur des enjeux cruciaux : âge d’équilibre, valeur du point, financements, prise en compte de la pénibilité… Sur toutes ces questions, le gouvernement et les parlementaires LREM ont choisi de mentir sur leur projet de loi. Ils répriment, ils mentent, ils contournent ! Le communiqué réforme retraite 49-3

J’ai retrouvé la profession de foi des marcheurs…
Le point 6 était relatif aux retraites Sébastien Jumel, Député PCF

Présentée à l’assemblée Nationale
La Proposition de Loi d’une retraite universellement juste
Pierre Dharréville à la tribune de l’Assemblée Nationale : Une autre réforme des retraites est possible son intervention

Très instructif notamment sur les débats parlementaires : Elsa Faucillon, son interview.

Hôpitaux publics, un plan programmé, réfléchit de destruction

Info 2016 / Le ministère va supprimer 16.000 lits et 22.000 postes ! Casse de l’Hôpital public : Un plan programmé, réfléchit qui vient de loin porté par le travail de reconquêtes des capitalistes et des différents gouvernements contre nos conquis sociaux et voulant porter le coup fatal à nos services publics y compris celui de la santé. L’article c’est ici réforme des retraites

Les attaques contre l’hôpital, les retraites, mais au-delà, la protection sociale dans son ensemble (l’assurance-chômage ), prennent racine dans les besoins du capital financier à s’attaquer aux besoins sociaux socialisés, soit par la cotisation soit par l’impôt, l’Etat étant le garant.

Depuis plusieurs décennies de crise mondialisée du capital financier, et surtout depuis la dernière de 2008, les états au service de cette oligarchie financière – les entreprises du CAC 40 en France – avec une concertation de plus en plus étroite au niveau mondial et au plan de l’Europe, s’attaquent méthodiquement à déconstruire le socle social de leur pays.
Le document c’est ici

Retraites : Macron torpille la démocratie

Alors que plus de 60 % des français.e.s continuent à demander le retrait de la réforme des retraites, le gouvernement fait le choix de bafouer la démocratie en s’entêtant à poursuivre son entreprise de casse de notre système de retraites.macron retraites démocratie

Des ouvriers aux cadres, des salarié.e.s du privé aux fonctionnaires, le refus de la retraite à points et de l’allongement de la durée de travail est massif.

Face à son échec politique évident, le gouvernement agit par la force en foulant au pied les principes les plus élémentaires de notre démocratie. Pour préserver les intérêts des plus riches, de la finance et du MEDEF, il choisit le coup de force.

Macron torpille la démocratie : Le tract
La fonction publique, cible privilégiée : Le tract

L’attaque portée aussi contre la retraite des fonctionnaires illustre les choix de classe de Macron contre l’ensemble de la fonction publique. Lire la suite

Caisse de grèves

La CGT a créé une caisse en solidarité aux grévistes mobilisés pour gagner une réforme des retraites plus juste et plus solidaire. L’engagement dans la grève reconductible de nombreux secteurs professionnels donne confiance et espoir pour gagner l’abandon et un autre projet de réforme du système de retraite. Nombreux sont ceux qui souhaitent apporter leur soutien, leurs encouragements aux salariés en lutte en contribuant financièrement. caisse de grève Si vous souhaitez apporter votre soutien financier aux salariés engagés dans la grève reconductible, clic sur l’image !

Les femmes, grandes perdantes de la réforme des retraites

réforme retraite femmesCette réforme va tirer les droits de l’ensemble des salarié.e.s vers le bas, mais elle sera particulièrement défavorable aux femmes pour plusieurs raisons.

Edouard Philippe l’a dit : les femmes seront les grandes gagnantes de la réforme des retraites. Aucun chiffre, aucune simulation pour le démontrer. Ayez confiance …

La réalité de cette réforme en cliquant sur l’image !

La prise en compte de toute la carrière au lieu des 25 meilleures années et des 6 derniers mois dans le public, les droits familiaux remis en cause, la pension de réversion fragilisée… on vous explique pourquoi les femmes seront perdantes sur cette réforme contrairement à ce que soutient le gouvernement.

Evelyne DUBIN lanceuse d’alerte + Sterdyniak

Le déficit de la Sécurité sociale, un mensonge d’Etat par Henry Sterdyniak

Evelyne DUBIN est passée sur France Bleue mais pas sur une chaine de télé nationale, pourquoi ? La sécu n’est pas en déficit mais en excédent ! Depuis le temps qu’on bouche le trou de la sécu …
Il faut à Evelyne DUBIN, la signataire de ce document une bonne dose de courage pour avoir écrit ce texte en se nommant. la sécu cotisations sociales

Savez-vous que :
1) Une partie des taxes sur le tabac, destinée à la Sécu, n’est pas reversée: 7,8 milliards.
2) Une partie des taxes sur l’alcool, destinée à la Sécu, n’est pas reversée: 3,5 milliards.
3) Une partie des primes d’assurances automobiles, destinées à la Sécu, n’est pas reversée 1,6 milliard.
4) La taxe sur les industries polluantes, destinée à la Sécu, n’est pas reversée: 1,2 milliard.
5) La part de TVA, destinée à la Sécu, n’est pas reversée : 2 milliards.
6) Retard de paiement à la Sécu pour les contrats aidés : 2,1 milliards.
7) Retard de paiement par les entreprises : 1,9 milliard.

En faisant une bête addition, on arrive au chiffre de : 20,1 milliards d’Euros.

Conclusion : Si les responsables de la Sécu et nos gouvernants faisaient leur boulot efficacement et honnêtement, si chacune des institutions reversait ce qu’elle doit chaque année, les prétendus 11 milliards de trou seraient aujourd’hui 9 milliards d’excédent ! Lire la suite

C’est quoi la sécu ?

La loi de 22 mai 1946 prévoyait la construction d’un régime général ALIGNÉ VERS LE HAUT… Porté par Ambroise Croizat et un mouvement populaire puissant, le projet de Sécurité sociale né du programme du Conseil national de la Résistance prend forme. Le 22 mai 1946, le ministre fait voter une loi posant le principe de sa généralisation à tous. La classe ouvrière s’en empare.
Sécurité sociale Ambroise Croizat

« Désormais, nous mettrons l’homme à l’abri du besoin. La tâche qui vous incombe est immense, car la Sécurité sociale n’est pas qu’une affaire de lois et de décrets. Elle naîtra de vos mains. Tout dépendra de vous ! » C’est en ces termes rapportés par Roger Petit, président de la caisse primaire de Savoie, qu’Ambroise Croizat, ministre du Travail, ouvrit le 15 janvier 1946, devant une assemblée de militants CGT, le chantier de la Sécurité sociale. Les mots ont l’audace d’un véritable pari. Dans un pays où la majorité des habitants ne bénéficient que d’une protection sociale limitée, il s’agira de transformer ce qui n’était qu’un simple mécanisme d’assurance inégalitaire en un droit universel, solidaire et obligatoire couvrant l’ensemble de la population… lire la suite en cliquant sur l’image ou ici

Ordonnance n° 45-2250 du 4 octobre 1945 portant organisation de la sécu ici
Loi n° 46-1146 du 22 mai 1946 portant généralisation de la sécurité sociale ici
La Sécu a été entièrement bâtie dans un pays ruiné grâce à la seule volonté militante : interview de Michel Étiévent

La réforme n’épargne personne

Nous sommes près de 100 000 à soutenir la grève contre la réforme des retraites. Tout comme le gouvernement, les grévistes ne font pas de trêve pour Noël et nous pouvons les soutenir en convainquant nos proches de se mobiliser avec nous.

Préparez vos repas de famille ou entre ami·e·s avec des argumentaires qui mettront tout le monde d’accord : Pétition et explication sur le site d’Agathe DU COLLECTIF NOS RETRAITESréforme des retraites spécial huma

Si le passage à la retraite à points frapperait les plus jeunes, les autres seraient aussi touchés par le projet du gouvernement. Ce dernier exige de réaliser 30 milliards d’euros d’économies d’ici à 2030, qui se concentreront sur les personnes nées entre 1960 et 1975.

Vous pensiez être épargné par la réforme des retraites, car le passage au système à points ne vous concerne pas ? C’était sans compter la mise en place de l’âge pivot, la solution privilégiée par l’exécutif pour couper dans les dépenses. Parmi les grands enfumages du gouvernement, affirmer que les personnes nées avant 1975 ne seront pas concernées peut tenir la palme.

Le premier ministre a ainsi affirmé sa volonté de mettre en place des « mesures d’équilibre » avant la généralisation du système à points (en 2037), lesquelles toucheront les personnes nées entre 1960 et 1975. En se basant sur les prévisions du Conseil d’orientation des retraites (COR), il entend réaliser 30 milliards d’économies à l’horizon 2030 à leurs dépens.

à découvrir sur le site d’agathe du collectif nos retraites et sur cet article de l’Humanité
Les Économistes Atterrés : Retraites, les 12 idées reçues à combattre

Le peuple francais est engage dans un processus de résistance

Alors que le mouvement contre la réforme des retraites bat son plein, l’historien Gérard Noiriel analyse pour l’ Humanité Dimanche le retour des mobilisations sociales, gilets jaunes et syndicales.

Le mouvement social semble agréger à lui une colère sociale très large. Ne devrait-on pas plutôt parler d’un approfondissement de la résistance sociale ?

Oui, bien sûr, le mot de résistance est plus politique et met l’accent – c’est l’objet de mon ‘ Histoire populaire de la France ‘ – sur les relations de pouvoir. La résistance, c’est quand on subit une domination et qu’on s’y oppose. Le mot colère peut aussi être entendu en ce sens, mais il peut être compris dans un sens psychologique qui ne me semble pas, en effet, adéquat à la situation. Fondamentalement, la colère, c’est un sentiment individuel. Évidemment, on peut l’étendre au collectif, mais je pense qu’en l’occurrence le mot résistance est plus juste.mouvement social réforme retraite

Aujourd’hui, le peuple français est engagé dans un processus de résistance face à une offensive néolibérale comme on n’en a pas connu dans le passé, même avec Sarkozy. Cela explique la multitude des mécontentements au-delà de la question des retraites. Cette résistance, on la rencontre d’ailleurs dans d’autres pays, au Chili par exemple, où j’étais il y a quinze jours. C’est symptomatique d’un certain essoufflement du libéralisme.

Même s’il faut être prudent et ne pas trop généraliser ni trop projeter de choses sur l’avenir, j’ai quand même l’impression que le libéralisme triomphant qui s’était installé à partir des années 1980 avec Reagan, Thatcher et la social-démocratie européenne a du plomb dans l’aile aujourd’hui. On l’a vu même en Allemagne avec ce qui vient de se passer dans le SPD. Un peu partout, il y a des formes de résistance qui se développent. Le problème est de savoir comment elles peuvent se coaguler pour renverser les gouvernements en place. Lire la suite

Déclaration de la Cgt-Energie-Paris

N’en doutez pas l’avenir d’un monde meilleur est dans nos luttes. Nous devons leur donner de la force et les soutenir dans tous les champs de l’activité militante, politique, sociale et idéologique. Ici la déclaration solennelle de la Cgt-Energie-Paris qui sonne comme une véritable alerte au peuple français.

Un pognon de dingue

🔴 Retraites, assurance-chômage : Mise en perspective historique des attaques contre la Sécurité sociale, aberration aux yeux des forces capitalistes et libérales. Pour Fabien Gay, il s’agit à la fois d’une guerre idéologique, d’un tour de passe-passe de l’argent et d’une magouille formidable.

🔥 Fabien Gay est sénateur PCF de Seine-Saint-Denis. Il s’est fait connaître en dénonçant dans l’hémicycle les 100 milliards du CICE versés sans contrepartie ni création d’emploi et en prenant en main au Sénat le scandale des « faux steaks » envoyés aux associations caritatives et destinés aux plus démunis.

📣 Un Pognon de Dingue est un film-documentaire sur les lourdes inégalités de patrimoines privés en France, pour mettre en lumière la nature réelle de notre société dans l’ombre de Macron.

➡️ Suivez notre page Un Pognon de Dingue – Film pour plus de vidéos, d’enquêtes et de décryptages.

Pour une réforme des retraites du 21ème siècle

Propositions du PCF pour une réforme des retraites digne du 21e siècle. La réforme proposée par le gouvernement est certainement la pire de ces 30 dernières années. Tout le monde serait perdant : tous les secteurs d’activités, du privé comme du public, les ouvriers comme les cadres, les femmes, les précaires, les jeunes, les salariés affiliés au régime général comme ceux dépendant de régimes spéciaux et les non-salariés.
réformes retraites

Un objectif : satisfaire l’avidité du grand capital financier en bloquant les ressources affectées aux retraites publiques par répartition à 14 % du PIB alors que les besoins de financement, liés à l’allongement de la durée de la vie et à l’augmentation du nombre de retraités, sont croissants.

Le grand enjeu de cette réforme est donc la mobilisation des ressources, des richesses, et de l’inventivité du corps social pour répondre à cet immense progrès de civilisation qui est l’allongement de la durée de la vie et donc de dégager les moyens financiers pour ce grand défi. Nous voulons nous adresser à la jeunesse et construire avec elle un système solidaire par répartition digne de ce siècle. La suite ici

Comprendre les enjeux en images !
Info CGT Contre les idées reçues le remède

L’objectif du gouvernement, c’est de baisser les retraites de 20 à 25% d’ici 2050 Pour en parler, Henri Sterdyniak

30 ans de réformes, 30 ans de remise en cause de ce choix de société fait par les résistants en 45 : Origine, contexte et explications

«On a 150 milliards de réserve pour les retraites !» Gilles Raveaud, professeur d’économie Extrait de l’émission «Les Experts» diffusée sur BFM Business le 25/11/19 Le plus grand holdup du siècle

Les 6 arnaques du projet Macron-Delevoye, décrypté par Sébastien Crépel, rédacteur en chef de l’Humanité. La vidéo c’est ici

Matthieu Bolle-Reddat, secrétaire général CGT cheminots de Versailles est l’invité de « Mardi politique ». Très instructif !

Des explications suite à la présentation de la réforme des retraites fait par le 1er ministre le 11 décembre 2019 Le fichier PDF

Des explications en plus suite à la présentation de la réforme des retraites fait par le 1er ministre le 11 décembre 2019. Le fichier PDF

Comment les travailleurs belges ont bloqué la retraite à points Le fichier PDF

Surprise sur le dossier retraites donné à la presse et Reportage sur la Suède 20ans après la réforme à points Voir la video à 00:16:38

Propositions CGT et pour le financement de notre système de retraites C’est ici
Pour une réforme des retraites du 21e siècle : Le projet PCF

Edition spéciale du journal l’Humanité, sur le réforme des retraites décryptage

Pour l’honneur des Kurdes et le nôtre

La lâche décision de « l’égocrate » de la Maison Blanche de quitter le Kurdistan syrien pour laisser les mains libres au non moins « égocrate » d’Ankara affecte douloureusement tous les démocrates et partisans de la paix. kurdes turquie

Avant d’être fragilisé dans les urnes avec la perte des villes d’Ankara et d’Istanbul, le despote turc s’était déjà livré à l’embastillement de dizaines de milliers d’opposants et de parlementaires dont ceux du Parti démocratique des peuples et leur coprésident Selahattin Demirtas.

Le voilà qui exerce un odieux chantage à une invasion de réfugiés, exercé contre une Union européenne peureuse et objectivement complice d’une dérive dictatoriale. Il a désormais toute latitude pour enfreindre le droit international, prendre possession d’une partie du territoire syrien et mener une guerre de nettoyage ethnique contre les populations kurdes. Il faut arrêter cela ! La suite ici …

  • Une voix kurde pour les femmes et la paix assassinée : Havrin Khalaf
  • Les articles de l’Humanité        La pétition c’est un minimum et c’est ici
  • Syrie : Rojava, la révolution par les femmes ARTE Reportage
  • ROJAVA, une utopie au cœur du chaos syrien » – docu Le Média
  • Vite un bouclier de sécurité …

    … pour les femmes victimes de violence. Nous reprenons ici la déclaration de Laurence Cohen, Sénatrice CRCE du Val-de-Marne, faite en septembre à la suite du Grenelle des violences conjugales. violence, femme, féminicide

    Ainsi que la demande de Sylvie Fuchs conseillère du 77 pour que des moyens et un financement régional soient misent en oeuvre. A nous d’en faire un objectif repris par le plus grand nombre de nos concitoyens

    Comment ne pas être en colère aux lendemains des annonces de la première journée du « Grenelle des violences conjugales », alors que le décompte macabre des féminicides s’alourdit ? Lire la suite

    Avis de tempête sur un système de santé …

    … que le monde entier nous enviait ! De quoi le réel en cours accouchera-t-il ? De ce qui est en gestation dans les luttes au travers des revendications convergentes qui se font jour un peut partout ou de ce qui dans l’action gouvernementale relève de la mise au pas libérale définitive de notre système de soins.santé, hôpital, urgences, EPAHD

    Déclaration de la coordination nationale lors de son entrevue avec le cabinet de la ministre de la sante et concernant les fermetures de maternités et des centres d’IVG, La psychiatrie, les urgences, les services de proximité, et sur un service publique du médicament.

     » Nous dénonçons les fermetures de maternités et des centres d’IVG. Faire des usines à bébé transforme, en le déshumanisant, ce moment profondément humain, physiologique dans la grande majorité des cas, sortant la femme et le nouveau-né de leur environnement naturel et
    cela au nom d’une fausse sécurité puisqu’elle ne prend en compte que la sécurité de l’acte d’accouchement entre l’arrivée de la maman à la maternité et sa sortie avec le bébé, alors qu’une vraie sécurité sanitaire se conçoit de la conception à la fin de la période périnatale :
    c’est la sécurité des administrations, pas celle de la population. Alors que pourtant, la mise en réseau des maternités assure la sécurité dans les maternités de niveau 1 à travers la gradation des soins.

    Si les maternités ont une valeur profondément symbolique, c’est toute la question de la proximité des soins qui est en cause.

    M. Macron et Mme Buzyn ont déclaré qu’aucun hôpital ne fermerait. Mais il y a plusieurs façons de ne pas fermer un hôpital …  » la suite ici

    Communiqué de l’Association des Médecins Urgentistes de France

    Les propositions des parlementaires communistes

    PLAN D’URGENCE pour la santé, l’action sociale et l’hôpital public

    Les parlementaires communistes se sont réunis à Saint-Etienne les 19 et 20 septembre, où nous avons été accueillis par la sénatrice Cécile Cukierman. Un rendez-vous annuel qui réunit les député·e·s, sénatrices et sénateurs communistes pour marquer et préparer la rentrée parlementaire.urgence, santé, hôpital

    Les textes que nous examinerons au cours de cette session parlementaire ont donc bien évidemment été présents dans nos échanges. Sur la bioéthique, nous avons ainsi entendu et débattu avec des personnalités extérieures : Pierre-Henri Duée du Comité consultatif national d’éthique, et Victor Deschamps, maître de conférences, spécialiste de la filiation.

    À la veille de l’examen du texte dans l’hémicycle de notre Assemblée nationale, ces échanges nous ont permis de dresser des frontières entre le techniquement possible et l’éthiquement souhaitable. Lire la suite

    Objectif 4,7 millions de signatures

    Référendum ADP RIPLe site du référendum d’initiative partagée (RIP) relatif au projet de privatisation des Aéroports de Paris est ouvert.

    Il est encore possible de faire barrage au Gouvernement et de sauver ADP. Pour cela il faut récolter 4,7 millions de signatures.

    Le web dédié à notre action
    sur le 77 : www.referendumadp77

    Pour signer le référendum d’initiative partagée vous devez vous connecter sur le lien ci-après : https://www.referendum.interieur.gouv.fr/soutien/etape-1

    Si les 4,7 millions de signatures sont recueillies dans un délai de 9 mois, le gouvernement sera dans l’obligation d’organiser un référendum national sur la privatisation.

    La marche est haute et la démarche fastidieuse, c’est pourquoi la mobilisation, la signature et le partage de chacun.e sont importants.

    Neuf conseils pratiques pour ceux qui ne parviennent pas à signer en faveur du référendum sur la privatisation d’ADP: Lire la suite

    Privatisation d’ADP : le bug !

    Pour l’exécutif, la privatisation d’ADP devait être un plan sans accroc :
    voilà le projet cloué au tarmac.
    cdg appel pcf ric

    En validant la proposition de loi référendaire visant à affirmer que « l’aménagement, l’exploitation et le développement des aérodromes de Paris-Charles-de-Gaulle, Paris-Orly et de Paris-Le Bourget revêtent les caractères d’un service public national », le Conseil constitutionnel donne raison aux opposants à la privatisation. Et ouvre la voie au premier référendum d’initiative partagée (RIP) de la Ve République. Dans l’Humanité du 10 Mai