Avec Loïc Pen, médecin urgentiste CGT

🚨l’Humanité : En direct de l’hôpital de Creil (Oise), Jeudi 26 mars 20h40.

Le point sur la situation en ce moment même, le rappel des recommandations sanitaires, et une réaction aux dernières annonces présidentielles.

En bonus un retour sur le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2020 . Une politique assumée pour en finir avec le service public de santé en s’attaquant à son mode de fonctionnement et à ses ressources avec les résultats en cours :décryptage

Charonne : crimes d’état !

Il aura fallu 62 ans pour que soit reconnue la responsabilité de l’État dans l’assassinat sous la torture du mathématicien communiste Mau-rice Audin par des responsables de l’armée française. Le crime d’état doit être recon- nu pour les neuf morts du métro “ Charonne“. Hommage aux neuf victimes de la répression sauvage du 8 février 1962 lors de la manifestation contre l’OAS et pour la paix en Algérie. charonne oas répression

Palestine : Communiqué du PCF

« Deal » / Trump : l’expression d’un mépris du peuple palestinien et du droit international (PCF)

Trump vient d’annoncer son « deal du siècle ». Comment Trump et son gouvernement peuvent-ils être aussi irresponsables en qualifiant de plan de « paix » un projet dont la seule issue présentée aux Palestiniens est la création de « bantoustans » sans aucune continuité territoriale et sans souveraineté – une reproduction sinistre de l’apartheid aboli par le peuple sud-africain il y a près de trois décennies.

Le gouvernement de M. Macron ose affirmer qu’il « salue les efforts du président américain Donald Trump et étudiera avec attention [ce] plan de paix ». Ces propos, outre leur allégeance à l’hégémonie de la Maison Blanche, sont une négation de la Charte des Nations unies. Ils sont indignes de la France et de sa vision de la paix au Moyen-Orient. Lire la suite

Nous sommes tous palestiniens

Proche-orient. Washington et Tel-Aviv rayent les Palestiniens de la carte : Donald Trump et Benyamin Netanyahou se sont mis d’accord pour dépecer la Cisjordanie. Toutes les colonies doivent être annexées à Israël, de même qu’une grande partie de la vallée du Jourdain.israël palestine

Déconstruisons d’abord les mots : il n’y a pas d’« accord de paix » entre Israéliens et Palestiniens. Pour un accord, il faut être deux. Et, il n’y a pas non plus de « paix » quand un pays occupe l’autre, déplace sa population, vole ses terres et son eau. Patrick Le Hyaric

L’interview de Leïla Chaïd Ancienne ambassadrice de la Palestine auprès de l’Union européenne

Article de David Hearst paru dans Middle East Eye

En présentant son « plan du siècle »
pour le Proche-Orient depuis la Maison-Blanche, Donald Trump abhorrait, hier, sa tête des grands jours, fier de lui, dominateur et méprisant. À ses côtés, le premier ministre israélien, son « ami » Benyamin Netanyahou, qui, lui aussi, ne cachait pas sa joie. Et pour cause.

La carte est sans ambiguïté. Pas un dirigeant israélien n’avait osé en rêver. Trump l’a fait. Sous les yeux admiratifs des leaders du Parti républicain et des représentants les plus à droite de la communauté juive des États-Unis, il a, d’un trait de plume, cassé la Cisjordanie, en glissant toutes les colonies d’implantation dans les nouvelles frontières d’Israël. C’est ce qu’on appelle une annexion totale. Pareil pour la majeure partie de la vallée du Jourdain. Lire la suite

Le Sahel, l’Afrique, l’opération Barkhan, Serval etc …

Les femmes du Sahel sont premières victimes de l’extrémiste violent et du terrorisme … Ici on écoute une parole de femme, celle de Traoré Aminata Draman,femme Malienne et Sahélienne, Sociologue,alter-mondialiste, Ancienne ministre de la culture du Mali … avec une parole d’exigence pour leurs pays … et qui npus est adressé à nous aussi … et en tout cas à ce que notre peuple à de meilleur … afin d’imaginer un autre mode dévellopement avec l’Afrique … et aussi du notre. La vidéo c’est ici ! barkhan sahel Afrique Traoré Aminata Draman

 » Le djihadisme, nous sommes en train de nous attaquer à la conséquence, sans questionner et diagnostiquer la source, un modéle de développement économique extraverti qui n’a pas vocation à développer nos pays.  »

Ici est aussi aborder en terme compréhensible pout tout un chacun la question du libéralisme, du terrorisme, de l’OTAN, des armées occidentales, sur l’opération Barkhan, Serval, de l’ennemni sans visage et de la guerre assymétrique, de l’économie de la guerre, le néo-colonialisme, le tourisme, le G5 Sahel, les responsabilités des gouvernements français, la violence faite aux femmess dans ces conflits, la marchandisation du monde, le nationalisme clos et le nationalisme de coopération, Khadafi pourquoi son élimination, étape d’une déstabilisation, les conséquence des ingérences, la démocratie formelle, mimétique, affairiste, clientéliste. … Lire la suite

Pour l’honneur des Kurdes et le nôtre

La lâche décision de « l’égocrate » de la Maison Blanche de quitter le Kurdistan syrien pour laisser les mains libres au non moins « égocrate » d’Ankara affecte douloureusement tous les démocrates et partisans de la paix. kurdes turquie

Avant d’être fragilisé dans les urnes avec la perte des villes d’Ankara et d’Istanbul, le despote turc s’était déjà livré à l’embastillement de dizaines de milliers d’opposants et de parlementaires dont ceux du Parti démocratique des peuples et leur coprésident Selahattin Demirtas.

Le voilà qui exerce un odieux chantage à une invasion de réfugiés, exercé contre une Union européenne peureuse et objectivement complice d’une dérive dictatoriale. Il a désormais toute latitude pour enfreindre le droit international, prendre possession d’une partie du territoire syrien et mener une guerre de nettoyage ethnique contre les populations kurdes. Il faut arrêter cela ! La suite ici …

  • Une voix kurde pour les femmes et la paix assassinée : Havrin Khalaf
  • Les articles de l’Humanité        La pétition c’est un minimum et c’est ici
  • Syrie : Rojava, la révolution par les femmes ARTE Reportage
  • ROJAVA, une utopie au cœur du chaos syrien » – docu Le Média
  • Dans quelle étagère sommes-nous ?

    Cycle de conférences géopolitique à l’université de Nantes en 2018 : Bernard Thibault, ancien secrétaire général de la CGT, et administrateur de l’Organisation internationale du travail vient nous parler de son dernier livre « La troisième guerre mondiale sera sociale ».

    J’ai écouté cette vidéo et petit à petit au fil des questions-réponses ( très documentées ) se dessine le processus mondial historique dans lequel nous sommes engagé ( à l’insu de notre plein gré ) avec les modes de pensées qui y sont liés et qui en font une redoutable machine de guerre contre le progrès humain et notre planète.Bernard Thibault OIT travail

    Car si pendant plusieurs décennies le « progrès social » s’est illustré par une avancée des droits, des libertés et des conditions matérielles pour les travailleurs, ce n’est plus le cas aujourd’hui :

    Le chômage augmente, 40% des travailleurs dans le monde n’ont pas de contrat de travail, des dizaines de millions d’enfants sont contraints de travailler. Près d’un milliard et demi de personnes vivent avec moins de 4,50 euros par jour, 70% de la population mondiale n’a pas de système de protection sociale, le droit de grève et les libertés syndicales sont loin d’être un droit universel…

    En Europe, les droits sociaux sont fréquemment présentés comme des « privilèges » d’un autre temps. La version néolibérale de la mondialisation a fait de la concurrence un absolu qui s’est étendu à la planète entière. Les dégâts humains de cette véritable guerre sociale mondiale sont énormes.

    Pourquoi cette situation ? Quelles en sont les origines, qui en est responsable et comment peut-on en sortir ? La solution à cette dérive ne peut pas être le repli sur soi nationaliste mais la promotion de l’égalité des êtres humains par l’adoption dans les divers pays du monde de normes protectrices et élevées, tant en termes de rémunération que de conditions de travail.

    Vote d’une histoire officielle négationniste au Parlement européen !

    Communiqué de PCF-Monde 21 septembre 2019 / La résolution adoptée par une majorité du parlement européen à l’initiative des ultra-conservateurs sur la mémoire historique est une insulte aux peuples d’Europe et d’URSS qui ont combattu le nazisme et qui l’ont vaincu. histoire négationniste europe

    La confusion entretenue entre les crimes et le cauchemar bureaucratique et policier du stalinisme d’une part et le communisme d’autre part ne vise en réalité pas à condamner le totalitarisme, mais à discréditer toute perspective de justice et d’égalité.

    Le renvoi dos à dos du communisme et du nazisme est du révisionnisme car cela revient à diluer l’imprescriptibilité des crimes contre l’humanité commis par le nazisme et le fascisme et condamnés à Nuremberg.

    Cette résolution est une honte pour la majorité des députés européens qui l’ont votée.

    Sur le site « Histoire et Société » un rappel de quelques réalités historiques.
    Ce que cache nos dirigeants aux jeunes générations. Déjà en 2015, relire Roland Leroy

    Comment appelle-t-on un pays où on impose une idéologie de la mémoire ?
    Vote de l’histoire officielle au Parlement européen !

    Cette résolution européenne est-elle l’annonce d’une chasse aux sorcières : L’Europe conservatrice fabrique sa légende

    Communisme=100 millions de morts, ou l’arnaque idéologique de ce nouveau millénaire sur AGORAVOX

    L’intelligence artificielle, une nouvelle forme de capitalisme

    L’intelligence artificielle (IA) est devenue l’obsession de l’époque, au cœur de la « start-up nation ». Cette technologie est désormais un enjeu politique, économique et social majeur. Le philosophe Éric Sadin (*) décrypte son pouvoir injonctif et l’émergence d’une « main invisible automatisée ». data, ia, intelligence artificielle

    Éric Sadin « Nous serons moins appelés à donner des ordres aux machines qu’à en recevoir d’elles » Vendredi, 4 Janvier, 2019

    Pierric Marissal Comment décrire cette nouvelle forme de capitalisme vers laquelle nous allons ?

    Éric Sadin Nous avons affaire à un techno- libéralisme qui entend, grâce à la double structure technologique de notre époque (capteurs et intelligence artificielle), interpréter toujours plus précisément nos comportements. La suite ici …      Et mardi 8 jan 2019 à 20h45 à la Ferme du Buisson

    Centenaire 14-18. Cette guerre n’était ni fatale ni nécessaire

    La commémoration du 11 Novembre peut être l’occasion de réfléchir aux enchaînements qui conduisent au pire et à fuir les instrumentalisations des mémoires.        Le mémorial. 14-18 guerre commémoration histoire souvenirs mémoire

    Une victoire ? Pour qui ? Les commémorations du centenaire de l’armistice qui réuniront dimanche de nombreux chefs d’État éviteront d’exalter un camp des vainqueurs au détriment des vaincus. Emmanuel Macron veut éviter de froisser une Angela Merkel en perdition dans son pays. Mais, surtout, le registre cocardier s’est effacé, et s’accusent les traits saillants de cet immense massacre. Commémorer n’est plus célébrer … Lire la suite

    En marche pour la paix

    Partout en France, marchons pour la paix le samedi 22 septembre 2018 à l’Appel national signé par 160 organisations . mobilisation marche paix

    Le texte de l’Appel :
    En marche pour la paix – Stop la guerre – Stop la violence – Stop la misère

    L’aspiration des peuples à vivre ensemble en paix dans la solidarité, la justice et la fraternité est immense.
    Nous sommes persuadés qu’aucune de nos différences de convictions, d’appartenance ou de sensibilités philosophiques, politiques, religieuses, syndicales ou autres ne doit faire obstacle à l’expression de cette aspiration commune.

    Nous sommes révoltés
    face à l’augmentation incessante des dépenses militaires qui sont passées de 1.144 milliards de dollars en 2001 à 1739 milliards en 2017 (Sipri en USD taux de change 2016) et favorisent un commerce des armes immoral et dangereux, alors que le budget des Nations Unies pour les opérations de paix est de seulement 8,7 milliards et que la lutte contre le réchauffement climatique nécessite des moyens importants tout comme la réalisation des Objectifs du Développement Durable (ODD).

    Fêter les Bleus répond à un besoin profond de partage 

    Les Bleus l’ont fait. Ils accrochent une seconde étoile à leur maillot. On peut dire que ce Mondial a renoué avec une équipe de France qui a touché les cœurs… sports, coupe du monde de foot

    Lilian Thuram Oui.
    Il faut remercier les joueurs, l’encadrement, le staff pour ce merveilleux moment passé ensemble. Didier Deschamps a su patiemment ­reconstruire un collectif. Après la qualification au Mondial 2014, la finale perdue de peu face au Portugal lors du championnat d’Europe en France en 2016, l’équipe de France n’a cessé de monter en puissance à cette Coupe du monde. Elle a procuré beaucoup de joie et d’émotions bien au-delà des supporters classiques.

    Au-delà des hommes en tout cas. L’intérêt des femmes pour ce type de compétition est-il une des traces laissées par la victoire des Bleus au Mondial de 1998 ? La suite de l’interview en cliquant sur l’image

     Un joueur est toujours l’ambassadeur de son pays par Pascal Boniface

    La faillite de l’Europe des marchands

    Le vent violent de la réaction emporte jusqu’aux valeurs que l’Union européenne prétendait incarner à ses débuts. Europe, Patrick Le Hyaric

    Fondée sur l’insupportable concurrence de tous contre tous, incapable de porter des projets de coopération industrielle ou agricole, de développer une ambition continentale pour les services publics, de lutter contre la financiarisation de son tissu économique, elle est devenue une cynique machine portant les intérêts des classes possédantes en écrasant de son talon de fer toutes les aspirations sociales, démocratiques et écologiques. Égoïsme, concurrence, austérité budgétaire, autoritarisme, anti-démocratie et amputation des souverainetés populaires ne pouvaient que produire cette gangrène nationaliste et raciste qui s’empare de son corps.

    Le repli national est une conséquence du déchaînement libéral consécutif à l’acte unique et au traité de Maastricht confirmé dans le traité de Lisbonne. Désavouée par les peuples, terrain privilégié d’un consensus entre droite et social-démocratie, cette construction s’est imposée par la force et la coercition. Elle ne pouvait que devenir un objet de rejet. Lire la suite

    Faire naître l’espoir …

    « L’enseignement à retenir de la création du CNR, le 27 mai 1943, c’est le formidable espoir qu’elle allait susciter dans les rangs de la Résistance et au-delà pour tous les révoltés des luttes du futur ! Les Jours Heureux, cnr, résistance, 39-45

    En effet, comment ces jeunes réunis en pleine clandestinité pouvaient-ils imaginer que le programme d’invention sociale qu’ils allaient forger deviendrait réalité deux ans plus tard, dans une France qu’ils allaient libérer ? »
    Ces mots de Stéphane Hessel soulignent la portée du 27 mai 1943 : une éclaircie de dignité ! La suite ici …

    Leila Shahid : « Israël doit être sanctionné par les États et boycotté par les citoyens »

    Que cherche Israël en commettant un tel massacre, en perpétrant ce qui semble être des crimes de guerre, voire des crimes contre l’humanité ? Leila Shahid, Israël, palestine

    Leila Shahid : Israël poursuit sa politique habituelle, de tout-militaire, de répression, d’écrasement effroyable par la disproportion des méthodes employées face à une population civile désarmée mais qui a choisi de revenir à une forme de lutte pacifique, non violente, de résistance à l’occupation qui dure depuis 51 ans.

    Nous en sommes à la quatrième guerre contre Gaza depuis dix ans. Celle-là est peut-être la pire de toutes parce qu’on assiste au retour à une Intifada pacifiste qui est menée uniquement par les jeunes de Gaza, absolument pas par le Hamas, ni d’ailleurs par le Fatah. Lire la suite

    Luttes des femmes

    Partie des États-Unis dès janvier 2017, la révolte des femmes contre les violences sexuelles alimente un mouvement qui met en cause l’imaginaire social et les rapports de pouvoir qui perpétuent les normes patriarcales, les discriminations, les inégalités.femmes violence discriminations

    Ce 21 février 2017, Donald Trump, investi la veille, prend ses quartiers à la Maison-Blanche.
    Le monde est encore sous le choc de l’élection du milliardaire, passé de la téléréalité aux plus hautes sphères du pouvoir.

    Ce démagogue, réactionnaire chaotique, a fait du mensonge, de la provocation et de la vulgarité ses marques de fabrique. Ses cibles favorites ? Les femmes. La suite ici ou en cliquant sur l’image