Cause Commune

Cause Commune Le dernier numéro de Cause Commune, la revue d’action politique du PCF est consacré à l’antiracisme.

En téléchargement gratuit mais n’oublier pas de soutenir la revue et de vous abonner le format papier est très sympa, les derniers numéros :

    Etats-Unis d’Amérique, crise de l’impérialisme
    Contributions Covid-19
    PCF cent ans d’histoire
    S’engager se libérer
    La paix un projet politique

Faut-il être compétitif !

Cette injonction fait en permanence à chacun de nous, à l’activité humaine a-t-elle un sens ? Pour le capitalisme à priori, oui ! Pour autant faut-il s’y résoudre ?

Vouloir être compétitif à tout prix… ou le suicide du monde occidental, selon le généticien Albert Jacquard, en 1994.

Le monde d’après sera pire ! A moins que …

Le monde d’après le confinement sera-t-il celui d’hier ou de demain ? xxx

Il y a urgence ! Il s’agit bien là de profiter de la crise pour accélérer la bascule du système de santé vers le secteur marchand. Le billet du Dr Christophe Prudhomme.

Philip Mirowski : «L’après ne sera pas favorable à une société de gauche, mais à une accélération des mesures néolibérales» D’un côté, les partisans de l’écologie militent pour une relance verte, sobre, centrée sur les besoins essentiels. De l’autre, les industries se préparent à mettre les bouchées doubles pour combler le retard, annoncent qu’il va falloir travailler plus et demandent des subventions colossales.

Aux Etats-Unis, alors même que 26 millions d’Américains ont perdu leur emploi en quatre semaines, la fortune cumulée des milliardaires a augmenté de 308 milliards de dollars. Un coup d’œil dans le rétroviseur ne laisse que peu de place à l’optimisme : après la crise des subprimes de 2008, les financements ont été pour les entreprises, et l’austérité pour les particuliers. Lire la suite

Le jour d’après est commencé …

… Ou de la de la crise sanitaire à la crise économique ? Je ne suis pas économiste donc je prend tous les avis et les critiques (constructives). par Laurent Brun Secrétaire de la fédération cheminots CGT xxx

Après la pandémie, certains préparent déjà le terrain pour nous faire accepter les « sacrifices » sur nos emplois, nos droits sociaux, nos rémunérations. La logique de « guerre » renvoient d’ailleurs aux efforts de reconstruction.

Donc déjà, un peu de recul : on ne compare pas 5 ans de guerre après lesquels 80% de l’appareil productif est détruit, à 2 mois de baisse de l’activité, même quand cette baisse est importante. Lire la suite

Un autre monde à construire !

… il faudra combattre ceux qui vous diront qu’il faudra continuer comme avant ! xxx

Cynthia Fleury, philosophe et psychanalyste : « On est en train de redécouvrir que les comportements collectifs nous protègent des vulnérabilités individuelles.  »

Nous sommes donc à un moment philosophique charnière pour l’avenir du monde tel qu’on le connait.  » Il s’agit véritablement de redéfinir le sens que l’on veut donner à notre manière de vivre ensemble sur cette terre. Il va falloir faire monter au pouvoir une force d’action citoyenne et durable.

Mais nos dirigeants ont une matrice intellectuelle qui n’est pas celle-ci. Et on va aussi devoir combattre ceux qui vont nous raconter demain qu’il va falloir continuer à faire comme avant.  » L’article

La Terre est dans l’urgence Aurélien Barrau astrophysicien et professeur La video

Dossier Covid-19

Deux semaines après le début d’un difficile mais nécessaire confinement, les interrogations se multiplient sur les causes et conséquences d’un désastre sanitaire au long cours. Certes, endiguer une telle pandémie n’est pas chose facile. Mais de pressantes questions demeurent … xxx
La suite ici

En direct avec Stéphane Peu, député PCF – Parti Communiste Français de Seine-Saint-Denis, qui réagit à la « loi d’urgence pour faire face à l’épidémie de Covid-19 » Vidéo FB

Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2020 : décryptage

Dans le monde d’avant, certains pouvaient défendre ce genre de politique sans sourciller. Ils appelaient ça responsabilité, rigueur, pragmatisme, réalisme…
Mais ça c’était avant.

Union nationale ? Tous dans le même bateau ? Pas si sûr…

Un médecin témoigne et c’est très grave La vidéo

Lettre ouverte d’un médecin français de Wuhan aux français. Version originale sous-titrée français. #COVID19

Témoignage de Loïc Pen, médecin urgentiste, et Jean-Jacques Pik, médecin interniste, intervenant sur le circuit Covid. En direct de l’hôpital de Creil (Oise)

De l’exigence d’une rationalité et d’une responsabilité certaine par rapport aux évènements … déjà prendre conscience de la réalité de notre monde : Contribution !

2020, année de la bande décimée 

Enfin dévoilé, le rapport Racine met l’État au défi de créer un nouveau statut d’artiste-auteur et de légiférer sur la relation avec les éditeurs diffuseurs. La reconnaissance d’un travail de création séparé des rémunérations liées à la propriété intellectuelle est au cœur des 23 recommandations de ce rapport. Finira-t-il enterré avec le rapport Borloo sur les banlieues ou celui d’Orsenna sur les bibliothèques ?
xxx
À Angoulême, les auteurs préparent une mobilisation hors norme. Ils « débrayeront » vendredi au cours d’une AG, et annoncent une année d’action en appelant au boycott du festival d’Angoulême en 2021.

« S’accomplir dans l’incertain » : pour définir le travail créateur, Benoît Peeters cite le sociologue Pierre-Michel Menger : « Il n’a jamais été question de considérer les artistes-auteurs comme des salariés, mais l’accomplissement de la création relève aussi d’un équilibre matériel raisonnable. Si le droit d’auteur n’est plus qu’un principe abstrait et que les droits des auteurs ne sont plus pris en compte, il se résume à un droit des diffuseurs. » La suite

Avant, Angoulême, c’était une société secrète… Pierre Christin
Les auteurs de l’industrie connaissent de plus en plus les conditions de galère de la création indépendante : Jean-Christophe Menu
En jeunesse, la situation est encore pire : Dorothée de Monfreid
On nous demande d’être des autoentrepreneurs : Éric Pessan

Dans quelle étagère sommes-nous ?

Cycle de conférences géopolitique à l’université de Nantes en 2018 : Bernard Thibault, ancien secrétaire général de la CGT, et administrateur de l’Organisation internationale du travail vient nous parler de son dernier livre « La troisième guerre mondiale sera sociale ».

J’ai écouté cette vidéo et petit à petit au fil des questions-réponses ( très documentées ) se dessine le processus mondial historique dans lequel nous sommes engagé ( à l’insu de notre plein gré ) avec les modes de pensées qui y sont liés et qui en font une redoutable machine de guerre contre le progrès humain et notre planète.Bernard Thibault OIT travail

Car si pendant plusieurs décennies le « progrès social » s’est illustré par une avancée des droits, des libertés et des conditions matérielles pour les travailleurs, ce n’est plus le cas aujourd’hui :

Le chômage augmente, 40% des travailleurs dans le monde n’ont pas de contrat de travail, des dizaines de millions d’enfants sont contraints de travailler. Près d’un milliard et demi de personnes vivent avec moins de 4,50 euros par jour, 70% de la population mondiale n’a pas de système de protection sociale, le droit de grève et les libertés syndicales sont loin d’être un droit universel…

En Europe, les droits sociaux sont fréquemment présentés comme des « privilèges » d’un autre temps. La version néolibérale de la mondialisation a fait de la concurrence un absolu qui s’est étendu à la planète entière. Les dégâts humains de cette véritable guerre sociale mondiale sont énormes.

Pourquoi cette situation ? Quelles en sont les origines, qui en est responsable et comment peut-on en sortir ? La solution à cette dérive ne peut pas être le repli sur soi nationaliste mais la promotion de l’égalité des êtres humains par l’adoption dans les divers pays du monde de normes protectrices et élevées, tant en termes de rémunération que de conditions de travail.

éloge de la simplicité …

…et de l’importance d’avoir des repères. Les choses ne sont jamais simples. Il est bon que, depuis plus de trente ans, on insiste sur la nécessité de les mettre en relation, de les articuler et de tirer du tout autre chose que la juxtaposition des choses séparées. C’est la vogue et le succès des théories de la complexité. lutte des classes simplicité

Dans la foulée, tout ce qui est simple apparaît simpliste et périmé : le vocabulaire savant met en avant le non-linéaire, le non-différentiable, le non-déterministe, et les moyens d’information y font largement écho.

Donc il est temps de faire l’étude et l’éloge de la simplicité. Je commence et j’achèverai par ce que je connais le mieux, mais je m’en écarterai aussi. La suite ici

Vote d’une histoire officielle négationniste au Parlement européen !

Communiqué de PCF-Monde 21 septembre 2019 / La résolution adoptée par une majorité du parlement européen à l’initiative des ultra-conservateurs sur la mémoire historique est une insulte aux peuples d’Europe et d’URSS qui ont combattu le nazisme et qui l’ont vaincu. histoire négationniste europe

La confusion entretenue entre les crimes et le cauchemar bureaucratique et policier du stalinisme d’une part et le communisme d’autre part ne vise en réalité pas à condamner le totalitarisme, mais à discréditer toute perspective de justice et d’égalité.

Le renvoi dos à dos du communisme et du nazisme est du révisionnisme car cela revient à diluer l’imprescriptibilité des crimes contre l’humanité commis par le nazisme et le fascisme et condamnés à Nuremberg.

Cette résolution est une honte pour la majorité des députés européens qui l’ont votée.

Sur le site « Histoire et Société » un rappel de quelques réalités historiques.
Ce que cache nos dirigeants aux jeunes générations. Déjà en 2015, relire Roland Leroy

Comment appelle-t-on un pays où on impose une idéologie de la mémoire ?
Vote de l’histoire officielle au Parlement européen !

Cette résolution européenne est-elle l’annonce d’une chasse aux sorcières : L’Europe conservatrice fabrique sa légende

Communisme=100 millions de morts, ou l’arnaque idéologique de ce nouveau millénaire sur AGORAVOX

Comment faire ?

Notre gauche, sortie de l’autoroute des votes, semble bloquée dans un trou dont elle ne pourra sortir que par un effort particulièrement fort et en utilisant ses méninges. identité et union

J’entends d’un côté mon camarade Ian Brossat exprimant sa conviction d’un retour à la concorde avec la FI. De l’autre j’en entend qui disent « jamais », invoquant à raison les croche pieds et la malhonnêteté intellectuelle de ses dirigeants.

Et puis il y a ceux qui se disent qu’il faut il faut y aller très prudemment en ne s’oubliant jamais et en sachant que la gauche ne s’arrête pas à une organisation à la mode à un moment de l’histoire politique du pays. Lire la suite

Nous ne sommes pas au dessus des nuages !

Macron énerve tout le monde (enfin ceux qui s’engagent) mais il tient bon. Normal. Qu’a-t-il en face de lui, l’idiote utile à l’extrême droite qui lui permet de conforter sa posture d’incontournable face au déluge… Il y en a d’autres mais je ne m’appesantirai pas pour éviter les rengaines sur l’état lamentable d’une gauche hors circuit. Perspectives pcf

On a deux possibilité.

Soit faire ce que font les communistes, mais pas que, préparer patiemment l’avenir en recréant une dynamique politique et sociale sur la base des revendications populaire, en proposant des axes de changement fiables, mais à eux tous seuls, cela ne fait pas évidemment le compte. Lire la suite

Pour une France hospitalière et fraternelle, une Europe solidaire

Pour une autre politique migratoire        Le racisme c’est quoi ?

Aucun pays n’échappe aujourd’hui à ces questions. Il s’agit donc pour les institutions internationales, États et citoyens de travailler à définir des solutions communes dans une démarche d’accueil et de devoir d’humanité.        « Lettre ouverte » migrant migration

Si le droit à la mobilité est reconnu par la déclaration des droits de l’Homme, les migrations forcées ne cessent d’augmenter. On le doit à l’état du monde actuel. Un monde profondément divisé par les inégalités qui ne cessent de croître. Un monde où une poignée d’individus possède autant de richesses que des centaines de millions de personnes. Un monde où la pauvreté et des conflits sans fin jettent sur les routes de l’exil des femmes, des hommes et des enfants désemparés et d’autres, victimes de persécutions religieuses, ethniques, politiques, sexuelles. Lire la suite

Fête de l’Humanité

Bon de soutien pour la Fête de l’Humanité les 13-14-15 Septembre 2019 . C’est 28€ en vente militante ( au lieu de 40€ ) qui donne droit au 3 jours de spectacle et d’évènements ( après enregistrement sur le site de la fête avant le jeudi 12 septembre 2019. )
Pour toutes nos communes voir contact en haut de page ! Si vous habitez sur Lognes ou Noisiel suffit d’ envoyer un mail à voldenuit48@numericable.com. On prends contact et je viens vous les apporter ! Possibilité d’envoi par la poste sous enveloppe après règlement en juillet et août !
fête de l'Humanité des 13-14-15 Septembre 2019Le programme et tous les renseignements pratiques en cliquant sur l’image !

Platon en parlait déjà …

Il est souvent dit à ceux qui veulent changer la société que s’ils avaient raison leurs idées seraient majoritaires et que les gens voteraient pour eux ! Et ou on peut légitimement en déduire que ces révolutionnaires seraient toujours dans le faux ou bien frappés d’incapacité chronique. Dans le deux cas cela renvoie irrémédiablement à leur impuissance supposée.
Outre que chacun peut se tromper il reste que cette idée contribue fortement au maintien de l’ordre social existant ou les révolutions ne verraient jamais le jour et il est intéressant d’aller y voir plus près ! philosophie penser les révolutions

Platon en son temps s’est confronté à cette réalité avec sa fameuse allégorie de « La caverne » ou il nous invite à le suivre et que nous allons prendre au sérieux pour avancer dans la réflexion.

Imaginons vraiment avec lui que nous soyions depuis toujours enchaînés sur des sièges, tournés vers le fond d’une caverne où se profilent des ombres. Entendons- nous bien : ce que nous voyons depuis notre naissance, ce sont ces ombres et rien d’autre, ni objets, ni notre corps, ni nos compagnons. Lire la suite

L’intelligence artificielle, une nouvelle forme de capitalisme

L’intelligence artificielle (IA) est devenue l’obsession de l’époque, au cœur de la « start-up nation ». Cette technologie est désormais un enjeu politique, économique et social majeur. Le philosophe Éric Sadin (*) décrypte son pouvoir injonctif et l’émergence d’une « main invisible automatisée ». data, ia, intelligence artificielle

Éric Sadin « Nous serons moins appelés à donner des ordres aux machines qu’à en recevoir d’elles » Vendredi, 4 Janvier, 2019

Pierric Marissal Comment décrire cette nouvelle forme de capitalisme vers laquelle nous allons ?

Éric Sadin Nous avons affaire à un techno- libéralisme qui entend, grâce à la double structure technologique de notre époque (capteurs et intelligence artificielle), interpréter toujours plus précisément nos comportements. La suite ici …      Et mardi 8 jan 2019 à 20h45 à la Ferme du Buisson

Penser l’économie …

Présentation par Paul Boccara dans le cadre de d’université permanente du parti communiste français de la série économique sur les crises ( en cliquant sur l’image )

économie et politique Frédéric Bocarra


En lien la 1ère vidéo du cycle de conférence de l’université permanente du PCF sur les crises > Le 1er volet

Retrouver l’université permanente du PCF sur son > facebook

Penser les médias …

Face au rouleau compresseur de la pensée dominante, que peuvent apporter la connaissance de l’espace médiatique et celle de la classe dominante à la lutte pour une appropriation démocratique des médias ?
C’est à cette question qu’est dédié ce Jeudi d’Acrimed, sur le thème : « Dominants, médias dominants et médiatisation de la pensée dominante  »

Vous pouvez retrouvez les 3 volets de ces interventions et les réponses aux questions de la salle sur youtube > volet 1 > volet 2 > volet 3

Fête de l’Humanité 2018

Quand les malins dominent (et pensent vraiment ordonnancer le monde et nos sociétés), nul ne nous interdit (c’est même indispensable) de trouver réconfort, grandeur et force dans ce moment vécu (aussi éphémère et éblouissant soit-il) avec celui que nous pouvons nommer le « peuple de la Fête de l’Humanité ».Fête de l'Humanité 2018

Plus que ces dernières années sans doute, ne le cachons pas, l’après-Fête diffuse encore en nous de la mémoire vigilante et ce bien inestimable et rare, le « partage ».

Il nous hisse au-delà de nous-mêmes, nous contraint à une exigence neuve et nous impose de ne pas rompre la chaîne dont nous sommes tous les maillons, celle d’une conscience collective si puissante qu’elle nous dit quelque chose de différent…

Plus de 500 000 personnes. Et l’envie de prolonger. Comme si nous ne voulions pas en sortir… La participation solidement à la hausse de cette Fête 2018 participe évidemment de notre enthousiasme. Lire la suite

A 15m de profondeur au large des iles Canaries …

Dans « cause commune » la revue d’action politique du parti communiste français « comprendre le monde, agir pour le changer » de ce juillet-août 2018 intitulé
Libérons la culture ! Ne nous laissons pas voler notre imaginaire : cause commune, revue politique

A 15m de profondeur au large des iles Canaries git immergée une sculture sur pierre de Jason deCaires Taylor « le radeau de Lampedusa » figuration de la crise migratoire en Europe, la fois de sa terrible réalité et de ce que l’on ne veut pas voir et de ce que d’une certaine façon les gouvernants de l’Europe rejettent.                    Cause commune sur FaceBook

Comme un brutal rappel de notre responsabilité collective . Un mémorial aux nombres de vie perdues.

Avec comme regard aussi, ce poème de Patricia Cottron-Daubigné, Extraits :
… Au sortir de ce désastre
je suis de partout …
je ne viens rien conquérir
je viens vivre