Dans quelle étagère sommes-nous ?

Cycle de conférences géopolitique à l’université de Nantes en 2018 : Bernard Thibault, ancien secrétaire général de la CGT, et administrateur de l’Organisation internationale du travail vient nous parler de son dernier livre « La troisième guerre mondiale sera sociale ».

J’ai écouté cette vidéo et petit à petit au fil des questions-réponses ( très documentées ) se dessine le processus mondial historique dans lequel nous sommes engagé ( à l’insu de notre plein gré ) avec les modes de pensées qui y sont liés et qui en font une redoutable machine de guerre contre le progrès humain et notre planète.Bernard Thibault OIT travail

Car si pendant plusieurs décennies le « progrès social » s’est illustré par une avancée des droits, des libertés et des conditions matérielles pour les travailleurs, ce n’est plus le cas aujourd’hui :

Le chômage augmente, 40% des travailleurs dans le monde n’ont pas de contrat de travail, des dizaines de millions d’enfants sont contraints de travailler. Près d’un milliard et demi de personnes vivent avec moins de 4,50 euros par jour, 70% de la population mondiale n’a pas de système de protection sociale, le droit de grève et les libertés syndicales sont loin d’être un droit universel…

En Europe, les droits sociaux sont fréquemment présentés comme des « privilèges » d’un autre temps. La version néolibérale de la mondialisation a fait de la concurrence un absolu qui s’est étendu à la planète entière. Les dégâts humains de cette véritable guerre sociale mondiale sont énormes.

Pourquoi cette situation ? Quelles en sont les origines, qui en est responsable et comment peut-on en sortir ? La solution à cette dérive ne peut pas être le repli sur soi nationaliste mais la promotion de l’égalité des êtres humains par l’adoption dans les divers pays du monde de normes protectrices et élevées, tant en termes de rémunération que de conditions de travail.

éloge de la simplicité …

…et de l’importance d’avoir des repères. Les choses ne sont jamais simples. Il est bon que, depuis plus de trente ans, on insiste sur la nécessité de les mettre en relation, de les articuler et de tirer du tout autre chose que la juxtaposition des choses séparées. C’est la vogue et le succès des théories de la complexité. lutte des classes simplicité

Dans la foulée, tout ce qui est simple apparaît simpliste et périmé : le vocabulaire savant met en avant le non-linéaire, le non-différentiable, le non-déterministe, et les moyens d’information y font largement écho.

Donc il est temps de faire l’étude et l’éloge de la simplicité. Je commence et j’achèverai par ce que je connais le mieux, mais je m’en écarterai aussi. La suite ici

Vote d’une histoire officielle négationniste au Parlement européen !

Communiqué de PCF-Monde 21 septembre 2019 / La résolution adoptée par une majorité du parlement européen à l’initiative des ultra-conservateurs sur la mémoire historique est une insulte aux peuples d’Europe et d’URSS qui ont combattu le nazisme et qui l’ont vaincu. histoire négationniste europe

La confusion entretenue entre les crimes et le cauchemar bureaucratique et policier du stalinisme d’une part et le communisme d’autre part ne vise en réalité pas à condamner le totalitarisme, mais à discréditer toute perspective de justice et d’égalité.

Le renvoi dos à dos du communisme et du nazisme est du révisionnisme car cela revient à diluer l’imprescriptibilité des crimes contre l’humanité commis par le nazisme et le fascisme et condamnés à Nuremberg.

Cette résolution est une honte pour la majorité des députés européens qui l’ont votée.

Sur le site « Histoire et Société » un rappel de quelques réalités historiques.
Ce que cache nos dirigeants aux jeunes générations. Déjà en 2015, relire Roland Leroy

Comment appelle-t-on un pays où on impose une idéologie de la mémoire ?
Vote de l’histoire officielle au Parlement européen !

Cette résolution européenne est-elle l’annonce d’une chasse aux sorcières : L’Europe conservatrice fabrique sa légende

Communisme=100 millions de morts, ou l’arnaque idéologique de ce nouveau millénaire sur AGORAVOX

Comment faire ?

Notre gauche, sortie de l’autoroute des votes, semble bloquée dans un trou dont elle ne pourra sortir que par un effort particulièrement fort et en utilisant ses méninges. identité et union

J’entends d’un côté mon camarade Ian Brossat exprimant sa conviction d’un retour à la concorde avec la FI. De l’autre j’en entend qui disent « jamais », invoquant à raison les croche pieds et la malhonnêteté intellectuelle de ses dirigeants.

Et puis il y a ceux qui se disent qu’il faut il faut y aller très prudemment en ne s’oubliant jamais et en sachant que la gauche ne s’arrête pas à une organisation à la mode à un moment de l’histoire politique du pays. Lire la suite

Nous ne sommes pas au dessus des nuages !

Macron énerve tout le monde (enfin ceux qui s’engagent) mais il tient bon. Normal. Qu’a-t-il en face de lui, l’idiote utile à l’extrême droite qui lui permet de conforter sa posture d’incontournable face au déluge… Il y en a d’autres mais je ne m’appesantirai pas pour éviter les rengaines sur l’état lamentable d’une gauche hors circuit. Perspectives pcf

On a deux possibilité.

Soit faire ce que font les communistes, mais pas que, préparer patiemment l’avenir en recréant une dynamique politique et sociale sur la base des revendications populaire, en proposant des axes de changement fiables, mais à eux tous seuls, cela ne fait pas évidemment le compte. Lire la suite

Pour une France hospitalière et fraternelle, une Europe solidaire

Pour une autre politique migratoire        Le racisme c’est quoi ?

Aucun pays n’échappe aujourd’hui à ces questions. Il s’agit donc pour les institutions internationales, États et citoyens de travailler à définir des solutions communes dans une démarche d’accueil et de devoir d’humanité.        « Lettre ouverte » migrant migration

Si le droit à la mobilité est reconnu par la déclaration des droits de l’Homme, les migrations forcées ne cessent d’augmenter. On le doit à l’état du monde actuel. Un monde profondément divisé par les inégalités qui ne cessent de croître. Un monde où une poignée d’individus possède autant de richesses que des centaines de millions de personnes. Un monde où la pauvreté et des conflits sans fin jettent sur les routes de l’exil des femmes, des hommes et des enfants désemparés et d’autres, victimes de persécutions religieuses, ethniques, politiques, sexuelles. Lire la suite

Fête de l’Humanité

Bon de soutien pour la Fête de l’Humanité les 13-14-15 Septembre 2019 . C’est 28€ en vente militante ( au lieu de 40€ ) qui donne droit au 3 jours de spectacle et d’évènements ( après enregistrement sur le site de la fête avant le jeudi 12 septembre 2019. )
Pour toutes nos communes voir contact en haut de page ! Si vous habitez sur Lognes ou Noisiel suffit d’ envoyer un mail à voldenuit48@numericable.com. On prends contact et je viens vous les apporter ! Possibilité d’envoi par la poste sous enveloppe après règlement en juillet et août !
fête de l'Humanité des 13-14-15 Septembre 2019Le programme et tous les renseignements pratiques en cliquant sur l’image !

Platon en parlait déjà …

Il est souvent dit à ceux qui veulent changer la société que s’ils avaient raison leurs idées seraient majoritaires et que les gens voteraient pour eux ! Et ou on peut légitimement en déduire que ces révolutionnaires seraient toujours dans le faux ou bien frappés d’incapacité chronique. Dans le deux cas cela renvoie irrémédiablement à leur impuissance supposée.
Outre que chacun peut se tromper il reste que cette idée contribue fortement au maintien de l’ordre social existant ou les révolutions ne verraient jamais le jour et il est intéressant d’aller y voir plus près ! philosophie penser les révolutions

Platon en son temps s’est confronté à cette réalité avec sa fameuse allégorie de « La caverne » ou il nous invite à le suivre et que nous allons prendre au sérieux pour avancer dans la réflexion.

Imaginons vraiment avec lui que nous soyions depuis toujours enchaînés sur des sièges, tournés vers le fond d’une caverne où se profilent des ombres. Entendons- nous bien : ce que nous voyons depuis notre naissance, ce sont ces ombres et rien d’autre, ni objets, ni notre corps, ni nos compagnons. Lire la suite

L’intelligence artificielle, une nouvelle forme de capitalisme

L’intelligence artificielle (IA) est devenue l’obsession de l’époque, au cœur de la « start-up nation ». Cette technologie est désormais un enjeu politique, économique et social majeur. Le philosophe Éric Sadin (*) décrypte son pouvoir injonctif et l’émergence d’une « main invisible automatisée ». data, ia, intelligence artificielle

Éric Sadin « Nous serons moins appelés à donner des ordres aux machines qu’à en recevoir d’elles » Vendredi, 4 Janvier, 2019

Pierric Marissal Comment décrire cette nouvelle forme de capitalisme vers laquelle nous allons ?

Éric Sadin Nous avons affaire à un techno- libéralisme qui entend, grâce à la double structure technologique de notre époque (capteurs et intelligence artificielle), interpréter toujours plus précisément nos comportements. La suite ici …      Et mardi 8 jan 2019 à 20h45 à la Ferme du Buisson

Penser l’économie …

Présentation par Paul Boccara dans le cadre de d’université permanente du parti communiste français de la série économique sur les crises ( en cliquant sur l’image )

économie et politique Frédéric Bocarra


En lien la 1ère vidéo du cycle de conférence de l’université permanente du PCF sur les crises > Le 1er volet

Retrouver l’université permanente du PCF sur son > facebook

Penser les médias …

Face au rouleau compresseur de la pensée dominante, que peuvent apporter la connaissance de l’espace médiatique et celle de la classe dominante à la lutte pour une appropriation démocratique des médias ?
C’est à cette question qu’est dédié ce Jeudi d’Acrimed, sur le thème : « Dominants, médias dominants et médiatisation de la pensée dominante  »

Vous pouvez retrouvez les 3 volets de ces interventions et les réponses aux questions de la salle sur youtube > volet 1 > volet 2 > volet 3

Fête de l’Humanité 2018

Quand les malins dominent (et pensent vraiment ordonnancer le monde et nos sociétés), nul ne nous interdit (c’est même indispensable) de trouver réconfort, grandeur et force dans ce moment vécu (aussi éphémère et éblouissant soit-il) avec celui que nous pouvons nommer le « peuple de la Fête de l’Humanité ».Fête de l'Humanité 2018

Plus que ces dernières années sans doute, ne le cachons pas, l’après-Fête diffuse encore en nous de la mémoire vigilante et ce bien inestimable et rare, le « partage ».

Il nous hisse au-delà de nous-mêmes, nous contraint à une exigence neuve et nous impose de ne pas rompre la chaîne dont nous sommes tous les maillons, celle d’une conscience collective si puissante qu’elle nous dit quelque chose de différent…

Plus de 500 000 personnes. Et l’envie de prolonger. Comme si nous ne voulions pas en sortir… La participation solidement à la hausse de cette Fête 2018 participe évidemment de notre enthousiasme. Lire la suite

A 15m de profondeur au large des iles Canaries …

Dans « cause commune » la revue d’action politique du parti communiste français « comprendre le monde, agir pour le changer » de ce juillet-août 2018 intitulé
Libérons la culture ! Ne nous laissons pas voler notre imaginaire : cause commune, revue politique

A 15m de profondeur au large des iles Canaries git immergée une sculture sur pierre de Jason deCaires Taylor « le radeau de Lampedusa » figuration de la crise migratoire en Europe, la fois de sa terrible réalité et de ce que l’on ne veut pas voir et de ce que d’une certaine façon les gouvernants de l’Europe rejettent.                    Cause commune sur FaceBook

Comme un brutal rappel de notre responsabilité collective . Un mémorial aux nombres de vie perdues.

Avec comme regard aussi, ce poème de Patricia Cottron-Daubigné, Extraits :
… Au sortir de ce désastre
je suis de partout …
je ne viens rien conquérir
je viens vivre

Etat des lieux provisoire …

Ce que l’affaire Benalla nous dit du macronisme, de nos institutions, de notre démocratie … et le foot de nous !

Notre pays traverse une très grave crise institutionnelle et démocratique.
Communiqué de Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, Paris, le 25 juillet 2018.

Ce que l’affaire Benalla nous dit du macronisme
Par Christian Picquet sur son blog le lundi 23 juillet 2018, 11:30

Retour sur la Coupe du monde de foot : Quand la France retrouve ses belles couleurs… À l’inverse de ce que tendent à suggérer bien des commentateurs, le sport n’est ni un instrument de promotion des plus forts imposant leur loi aux plus faibles, ni une manière esthétisée de faire la guerre. Par Christian Picquet sur son blog le 18 juillet

Macron, le spoil system, le management et l’affaire Benalla
Sur le blog Histoire et Société de la sociologue Danielle Bleitrach.

Peuple, populaire, populace …

Le mot « peuple » est polysémique. Terme essentiel de la politique moderne, il constitue pourtant aussi un point aveugle de la philosophie politique. peuple populaire populace

D’un côté, on le soupçonne d’être le vecteur d’une démagogie nationaliste, voire raciste ; d’un autre, on l’a vu réapparaître avec le « printemps arabe» et les mouvements d’occupation des places.

Ce livre veut prendre au sérieux le nom du peuple et en faire un objet théorique. Il prend le parti de l’histoire conceptuelle afin de rendre sensibles son usage et ses sens, dans les discours théoriques comme politiques.

Rencontre avec Gérard Bras autour de son livre « Les Voies du peuple » c’est ici      L’article dans l’Huma

Quartier populaire : qu’est-ce que ça veut dire ?    et débat sur Le populisme.

Vers la fin de la neutralité du Web ?

Loi sur les fake news, fin de la neutralité du Net… réseaux sociaux fakenews les gouvernements légifèrent sur Internet à tout-va, avec des conséquences dramatiques sur l’accès à une information pluraliste et, en toile de fond, des rapports de forces économiques.

Décryptage avec le chercheur, Nikos Smyrnaios, enseignant chercheur à l’université de Toulouse, spécialisé dans la presse en ligne et l’utilisation des réseaux sociaux ICI ou en cliquant sur l’image.

Le PCF organisera les 9 et 10 mars les 3e États généraux de la Révolution numérique sur le thème de «reprenons le pouvoir».

Le retour de Marx ( suite… )

Impasses du capitalisme : une grande banque donne raison à Marxmarx philo économie et politique …L’Humanité, en partenariat avec tous les acteurs associés du comité « Marx 2018 », organisera une journée de rencontres et de débats ouverte à tous (attention, préinscription obligatoire !) autour de l’œuvre de Marx et ses résonances contemporaines, ponctuée de lectures et de moments artistiques et théâtraux Samedi 17 Fev de 9 à 23H

L’appel de Montreuil pour les arts et la culture #AppelDeMontreuil art, culture, pétition
….. Nous, citoyennes et citoyens, habitants, artistes, professionnels des métiers du spectacle, des arts et de la culture, journalistes, historiens, enseignants, éducateurs, élus locaux, agents de la fonction publique territoriale et d’État, représentants de syndicats, d’organisations, d’associations,

Nous sommes aujourd’hui rassemblés pour réaffirmer que les arts, les patrimoines et la culture sont une cause nationale et citoyenne, et ne peuvent en conséquence être livrés à la seule marchandisation. La suite c’est ici

Neutralité du net

Internet doit rester un Commun numérique mondial : L’administration Trump vient de mettre fin à la neutralité de l’Internet aux États unis. Ce qui est présenté comme une victoire des opérateurs de télécom sur les GAFAM (Google-Apple-Facebook-Amazon-Microsoft) et les NATU (Netflix, AirBnB, Tesla, Uber) est en fait une défaite pour la démocratie. C’est l’instauration d’un Internet à plusieurs vitesses …
web neutralité démocratie net
… la fin de l’égalité d’accès au réseau sans discrimination, c’est-à-dire la négation même de ce qui fait d’Internet un Commun numérique mondial. Alors que la gouvernance de l’Internet avait commencé à s’émanciper du gouvernement des Etats-Unis, cette décision constitue une grave régression. La suite ici

Aux USA, un coup fatal porté à la neutralité du net, l’article dans Sciences et Avenir

Qu’est-ce que le macronisme ?

Peut-être n’est-il pas inutile de se donner un peu de recul en publiant ici des extraits de la table ronde organisée à l’Agora de la Fête de l’Humanité de septembre 2017 sur ce sujet.
macronRappel des faits. De la « modernité » du candidat Macron à la violence autoritaire des premières mesures du quinquennat, comment qualifier le projet et la pratique du pouvoir macroniste ? Quelles sont les fragilités à exploiter ?
Avec les contributions de Pierre Serna, directeur de l’Institut d’histoire de la Révolution française, Jérôme Sainte-Marie, politologue, président de PollingVox et André Chassaigne, député communiste, président du groupe GDR à l’Assemblée nationale. Cliquer sur l’image !

Ruedevalois papers…

Dans la loi de finance 2018 le projet du bradage du ministère de la culture.culture budget 2018

Une déclaration du PCF en réaction aux très graves préconisations d’un rapport du ministère de la Culture qui a circulé récemment

Ce rapport, qui aurait dû rester confidentiel, traduit une ambition libérale et technocratique de grande envergure.S’il devait être suivi d’effets, il amènerait les politiques culturelles publiques à une régression sans précédent.

Il s’agit là rien moins que du dépeçage organisé du service public de la culture.