Attentat terroriste

Communiqué du PCF : Le Peuple de France ne doit pas se laisser entraîner dans la haine et le repli

L’attentat terroriste sur les Champs Élysées est un acte grave, inqualifiable. Au nom du Parti communiste français, je veux rendre hommage au sang-froid des policiers. Nous avons une pensée émue pour toutes les victimes. Nous nous inclinons respectueusement sur la dépouille du policier mort parce que policier. Nous présentons à sa famille, ses proches, ses collègues nos sincères condoléances.

Les communistes français s’associeront à tous les hommages qui lui seront rendus à travers le pays. Ils assurent de leur soutien les forces de sécurité appelées à garantir le bon déroulement du vote démocratique des français.

Le peuple de France ne doit pas se laisser entraîner dans la haine et le repli. En votant massivement dimanche, nous ferons acte de résistance contre la barbarie.

Pierre Laurent, le 21 avril 2017

Pour une révolution féministe

Le 4 mars, des communistes et des féministes de toute la France se sont retrouvé-e-s pour mettre la révolution féministe à l’ordre du jour. Dans tous les domaines de la vie, il s’est agi d’échanger, de proposer, d’élaborer ce qui nous permettra, demain, de transformer la société. La grande diversité des intervenantes, l’implication de la jeunesse avec les étudiant-e-s communistes, le large spectre des thèmes abordés, dans les ateliers en petits groupes ou en plénière, la mise en commun de tous les combats dans lesquels nous sommes engagé-e-s, droit des femmes féministe ont permis à chacune et à chacun de rentrer chez soi avec des idées et des outils pour mener le combat.

Il nous appartient maintenant de prolonger, ici et partout, l’énergie que la convention a fait naître, notamment dans nos départements et d’œuvrer, demain, à mettre les fruits de ce travail au cœur d’une grande campagne féministe du PCf : la révolution féministe est la clé de toutes les révolutions, et c’est sans doute l’idée qui ressort de manière saillante de tous ces échanges et de tous ces moments de partage. Aux travaux pratiques à présent !

Le collectif du droit des femmes Nous présidentes Et celui contre l’extrême-droite

Chaque jour dans l’Huma les Portraits …

Chaque jour dans l’Humanité les Portraits d’en France, qui exprime en mots et entraits les rêves et les aspirations des gens de Clamecy, recueillis par le dessinateur Edmond Baudoin.bande dessinée Edmond Baudoin Portraits Clamecy Entre un livre avec le mathématicien Cédric Villani, un voyage en Chine et un projet estival avec son collègue et ami Troubs sur les accueillants et migrants de la vallée de la Roya, le fameux dessinateur niçois Edmond Baudoin offre à l’Humanité, son journal de cœur, les planches du livre Gens de Clamecy, qu’il signe avec Mireille Hannon, réalisatrice de docum/taires.

Cette BD est inédite. Chaque jour jusqu’aux élections, l’un des 44 portraits réalisés par Edmond Baudoin d’un(e) habitant(e) de cette ville de la Nièvre, rencontré(e) au marché, dans les cafés, les deux librairies, à la sortie du lycée ou à la médiathèque … La suite ici

Construire la France en commun

Construire la France en commun, La France de l’égalité, contre le racisme et les discriminations .Déclaration de Pierre Laurent, Secrétaire national du Parti Communiste français 21 mars 2017 – Construire la France en commun, La France de l’égalité, contre le racisme et les discriminationsracisme anti-racisme discriminations égalité

Le 21 mars est devenu depuis 1960, en mémoire d’une répression policière sanglante du régime d’apartheid à Sharpeville en Afrique du Sud, la journée internationale de lutte contre la discrimination raciale. Aujourd’hui en France, comme en Europe et dans le monde, cette journée est d’une brûlante actualité.

Face aux discriminations et aux violences racistes,
qui se développent en idées comme en actes, face aux discours qui les banalisent, j’appelle, au nom du PCF, à faire du 21 mars une journée de mobilisation populaire et citoyenne portant notre volonté d’une République solidaire et fraternelle, débarrassée du racisme et des discriminations, et à inscrire ce combat avec une nouvelle ampleur dans la durée. Lire la suite

Pour une République féministe

Adresse aux femmes : Soyons libres et égales …..Manif du 8 mars 2017 : Info pratique

Les droits des femmes sont au cœur du débat public et constituent un enjeu central des échéances électorales en 2017. Dans tous les pays et dans tous les milieux, les femmes expriment une exigence de liberté et d’égalité chaque jour plus large et plus déterminée. convention féministe 2017

Elles veulent être aux commandes de leur vie personnelle et professionnelle,sans que personne ne vienne décider à leur place de leur sexualité, de leur carrière ou de leur temps. Elles veulent mettre un terme aux violences qu’elles subissent, hélas encore trop souvent, dans la rue, en famille, à l’école ou au travail. Lire la suite

Le numérique, une affaire de lutte des classes !

Un spectre hante les élections de 2017 : la révolution numériques et ses conséquences sur le travail et l’emploi. Certains donnent dans le techno-béat en faisant de l’ubérisation et des start-up le remède au chômage, d’autres versent dans le techno-catastrophisme en prédisant la fin du travail et propose un revenu universel.

numérique colloque assemblée débat

…………. Soirée débat mercredi 1er mars à 19h cliquer ici pour s’inscrire …………..

La question des rapports du numérique avec le travail et avec l’emploi, n’est cependant pas abordée sur le fond, alors qu’elle est déjà cruciale dans le quotidien des travailleurs et dans les luttes sociales : uberisation, droit à la déconnexion, notation numérique, transformation digitale des entreprises et des services publics. Lire la suite

La « Sociale » à la Ferme du Buisson

A la Ferme du Buisson : Débat autour de La Sociale avec Jean Bigot, producteur du film, et Bernard Friot, sociologue et économiste
ven 17 fév 2017 à 20h30 – Film + rencontre à l’issue de la projection

Auteur de nombreux documentaires, Gilles Perret nous raconte ici l’histoire de la Sécurité Sociale, d’où elle vient, ce qu’elle est devenue et ce qu’elle pourrait devenir. Une histoire peu ou pas racontée jusqu’à ce jour même si elle nous concerne tous. L’histoire d’une lutte qui n’est jamais finie. « Je voulais faire un film positif. Aujourd’hui on grogne sans cesse, on dit que tout va mal, mais le film montre que quand on se met tous ensemble, on arrive à créer de la solidarité et un rapport de forces », défend le réalisateur.Sécu Ambroize Croizat

Pour animer le débat, la Ferme du Buisson invite le producteur du film Jean Bigot, et le sociologue et économiste Bernard Friot.

L’enjeu, c’est pas seulement notre culture générale. Si nous savons, avec lucidité, comment nous avons remporté les précédentes batailles, nous serons prêts pour d’autres victoires. Et comment continuer à créer du commun, à faire société dans notre monde d’aujourd’hui.

En racontant l’étonnante histoire de la Sécu, La Sociale rend justice à ses héros oubliés, tels que Ambroise Croizat, mais aussi à une utopie toujours en marche, et dont bénéficient 66 millions de Français.

En Bonus, la défense de l’utopie de la « Sociale », dont bénéficie 66 millions de français, par un « youtubeur » !

COP Fiscale : Première grande victoire dans la lutte contre la fraude et l’évasion fiscale

L’Assemblée nationale a adopté, ce matin, à une large majorité, la proposition de résolution des députés communistes et du Front de gauche appelant le Gouvernement français à être à l’initiative d’une «COP de la finance mondiale pour l’harmonisation et la justice fiscale».

C’est une première grande victoire dans la lutte contre la fraude et l’évasion fiscale. Le PCF salue cette initiative et se félicite de cette adoption.

A l’image de la COP environnementale, une COP fiscale permettrait de lutter efficacement contre la fraude et l’évasion fiscales en réunissant autour d’une table tous les acteurs concernés. Alain Bocquet, rapporteur de la proposition à l’Assemblée nationale et Le sénateur Eric Bocquet, rapporteur de la commission d’enquête au Sénat sur l’évasion fiscale sont, à ce sujet, les auteurs du livre « Sans domicile Fisc ».

Le PCF appelle le gouvernement à porter et à défendre cette idée de COP Fiscale aux Nations-Unies comme demandée à l’Assemblée nationale.

L’école doit-elle enseigner la morale ?

Le débat dans l’Humanité avec les contributions de Catherine Kintzler, philosophe, Laurence De Cock, professeure en lycée et Grégory Chambat, enseignant en collège.
Extraits ici la contribution de Catherine Kintzler, philosophe spécialiste de l’esthétique et de la laïcité : La discipline est la condition de l’instruction éducation nationale morale enseignement moral débats

La question de la discipline et de la morale se pose à l’école de manière d’autant plus aiguë que cette dernière est constamment sommée de s’incliner devant les caractéristiques sociales et prétendument identitaires des élèves, alors qu’elle devrait s’efforcer de les suspendre pour instruire. Un prêchi-prêcha surajouté ne peut pas colmater une brèche qui désorganise l’école de l’intérieur en prétendant la régler.

Sans l’expérience individuelle de l’appropriation de connaissances, la morale scolaire se prive de son fondement substantiel. Son enseignement est abstrait, vain ou normalisateur si l’école par ailleurs est divertie de sa mission d’instruction, laquelle fait faire à chacun l’expérience concrète de l’autonomie. Lire la suite

Lutte contre les préjugés

« 71 % des Français se déclarent favorables à une lutte active contre le racisme en France, contre 55 % en 2007 (…), Les Français semblent vouloir dépasser les préjugés, valoriser l’acceptation de l’autre, exprimant certes un besoin de plus de sécurité, mais aussi de plus de fraternité. Cette tendance positive ne peut cependant pas occulter la réalité des chiffres : les actes à caractère raciste recensés par le ministère de l’Intérieur ont fortement augmenté entre 2014 et 2015 : +22,4 %. » Commission nationale consultative des droits de l’homme
Face au repli identitaire, quel engagement citoyen et social ? A lire le débat dans L’Huma : Avec les contributions de Magyd Cherfi Écrivain et chanteur du groupe Zebda; Augustin Grosdoy Membre du collège de la présidence du Mrap; Fabienne Haloui Responsable de l’antiracisme au PCF.

La paix à besoin de nous …

Ci-dessous divers articles d’analyse pour notre engagement…

La multiplication des attentats en France, en Europe au Proche-Orient, au Maghreb et en Afrique, l’enlisement de la Syrie, de l’Irak, du Yémen, de l’est de l’Ukraine dans la guerre, ou encore l’engrenage de violences en Turquie, aggravent un sentiment général d’insécurité et d’impuissance qui s’accompagne parfois de manifestations de repli sur soi et de rejets xénophobes et racistes. Ces violences sont les symptômes d’un ordre mondial fondé sur la compétition entre les peuples, des logiques de domination et d’exploitation, une nouvelle course aux armements qui ont affaibli les économies nationales, les États et augmenté les inégalités et injustice. Il est temps de rompre avec les logiques de guerre

Les récents attentats, le « chaos du monde »
provoque chez nos concitoyens de profondes inquiétudes auxquelles le gouvernement apporte des réponses exclusivement militaires sur fond de libéralisation accrue, de tactiques d’alliances douteuses et de reculs démocratiques. Nous sommes une des rares forces qui proclame au contraire, avec Jaurès que « l’affirmation de la Paix est le plus grand des combats ». Suivit de … l’Otan vers une nouvelle guerre froide en Europe ? La Paix est le plus grand des combats

…Nous serions donc ainsi plongés dans « une guerre mondiale (…) d’une forme nouvelle… S’il ne faut pas nier et surtout pas sous-estimer l’état de « chaos global » qui caractérise la situation internationale présente ni les objectifs politiques et de guerre de Daech, il n’en demeure pas moins qu’il y a de la part de -nos- gouvernants actuels une adhésion maintenant définitive – consciente et voulue – à l’idée que nous serions confrontés à une -guerre de civilisations-. La guerre est un -marché-, la paix, elle, est un projet.

La théorie du choc des civilisations n’est pas nouvelle, mais semble s’imposer toujours davantage dans le débat public… Le premier ministre, Manuel Valls, n’hésite pas à déclarer : -Nous ne pouvons pas perdre cette guerre parce que c’est au fond une guerre de civilisation-. Cette théorie … est devenue une des principales clefs de lecture des conflits. D’abord à l’échelle internationale, mais de plus en plus aussi à l’échelle des nations elles-mêmes, en particulier européennes, que l’on imagine en proie à une guerre civile larvée, l’Occident menacé par une -cinquième colonne- islamiste. Cette théorie doit faire l’objet d’un double examen. La suite ici : Une théorie qui fait fausse route.

Le chaos, les Syriens le vivent, et en meurent pour près de 300 000 personnes depuis 5 ans: le HCR recense 4,8 millions de réfugiés pour l’essentiel au Liban, en Jordanie, en Irak, en Egypte et en Turquie et 8,7 millions de déplacés. La Turquie d’Erdogan, précisément, a débuté il y a 10 jours une intervention militaire en Syrie qui a pour objectif essentiel les Forces démocratiques syriennes coalisées par les Kurdes.
Ce qui fait dire à la correspondante du Monde qu’il s’agit là de l’ouverture d’un deuxième front en Syrie sur fond de compétition entre les différentes puissances engagées dans le conflit, qu’elle combattent (ou disent combattre) l’organisation de l’Etat islamique et autres djihadistes ou non. Les logiques de guerre se renforcent.

Egalité ! par Cynthia Fleury

Écouter la conférence sur le thème de l’Egalité de Cynthia Fleury, philosophe, psychanalyste. A retrouver dans Les Agoras de l’Humanité.
Agoras de l'Humanité Cynthia Fleury philosophie Y-a-t’il une citoyenneté si l’individu se retrouve dans l’incapacité de de l’approprier. Comment créer les outils de ces appropriations ?
Qu’entends-t-on par démocratie capacitaire ? Alors que nous n’arrêtons pas de nous dessaisir de nos droits par la légalisation de l’arbitraire. Chacun croît que la meilleure façon de se protéger c’est son intérêt particulier alors qu’il y a bien une dialectique beaucoup plus profonde entre les émancipations personnels et collectives.

L’inaccessible étoile ?

L’Agence spatiale européenne a cartographié 1,15 milliard d’étoiles. Une prouesse qui ouvre de nouveaux horizons pour la recherche.
astronomie gaïa Depuis son lancement le 19 décembre 2013, l’engin scrute l’immensité de la Galaxie et ses 100 000 années-lumière de diamètre.
Il tourne sur lui-même et autour de la Terre, ses yeux rivés sur l’espace. Équipé de 106 capteurs qui forment l’équivalent d’un appareil photo d’une résolution d’un milliard de pixels (record mondial), Gaia observe chaque jour 50 millions d’étoiles, soit une masse quotidienne de 500 millions d’éléments…

L’inacessible étoile ? ( suite… )
Les mots qui fâchent : Notre pays ne va pas si bien ! Chaque jour nous voyons des images d’êtres humains fuyant la guerre et la misère, des embarcations essayant de rejoindre la terre ferme, nous faisons le décompte des noyés, nous voyons les rescapés s’entasser le long de nos frontières closes, nous les voyons arrêtés et frappés par nos polices, nous les voyons s’avilir dans des camps de fortunes, nous voyons ces camps devenir des villes et la misère y avilir les hommes consciencieusement, nous les voyons espérer le cul d’un camion, un bout de tunnel pour quitter leur misère et en rejoindre une autre ailleurs dans une autre langue, pour travailler sans droits, sans syndicat, pour être cette chair à boulots que souhaite le grand capital et sa désormais célèbre flexibilité que des Macron et Gattaz appellent de leurs vœux en marchant.
Une photo nous choque quelques instants. Un reportage nous questionne et puis ça passe. Ça passe parce que nous pensons que cela nous dépasse. Que pouvons-nous y faire ? La suite ici.

L’inacessible étoile ? ( suite… )
La science nous a appris que la vie dans l’univers connu, qui s’étend constamment, est une telle exception que nous devrions passer notre temps à la chérir, à la protéger, à la bonifier par ce nous collectif rare. Si la vie est l’exception dans l’univers, l’esprit est l’exception dans toutes les formes de vie. Au lieu de mettre toute notre énergie qui nous a été donné à détruire ces esprits de l’exception, à sonner le glas de cette beauté-là, cultivons-les, chérissons-les, vénérons-les. Comme nous chérissons l’odeur et le goût des plus beaux souvenirs. Extrait du bloc-notes de jean-emmanuel Ducoin

Fête de l’Huma ( suite… )

Malgré le silence des médias dominants sur ce qu’est la fête de l’Humanité, le plein est fait pour les quelques 450 000 personnes qui y ont participé: de la fraternité à foison, de la culture comme s’il en pleuvait sous un grand soleil, de la solidarité dans les combats d’ici et d’ailleurs, de la tendresse dans ce monde brut.
Le cocktail reste unique, qui mélange le mathématicien Cédric Villani et Michel Polnareff, la maire de Barcelone et un salarié d’Alstom, des écrivains et des étudiants de l’Unef… Et des idées, beaucoup d’idées, lors de débats qui débordent dans les allées avoisinantes.
Fête de l'Humanité 2016 : Le goût des autres La quête de rassemblement avec Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon, Arnaud Montebourg et Cécile Duflot se sont succédé à l’Agora de la Fête de l’Humanité, samedi. Pierre Laurent, seul d’entre eux à ne pas être candidat à l’Élysée, a lui aussi pris la parole et appelé à l’unité de la gauche opposé à la dérive libérale du PS et du gouvernement.
La main tendue par Pierre Laurent pour réunir le socle de 2012, et l’élargir, n’a cependant pas encore été attrapée par les partenaires sollicités. L’union n’est pas en marche mais reste possible. Il n’est pas vrai qu’il soit trop tard : L’union sur un contenu de transformation démocratique, social et écologique reste possible.

Une ligne de force parcourait cette fête, la recherche de rassemblements plus larges et plus efficaces pour reprendre la marche vers plus de progrès social. Le débat avec Philippe Martinez, Jean-Claude Mailly et les cinq autres syndicats contre la loi El Khomri était empreint de cette quête d’unité. Lire la suite

De l’honneur de la France : G. Séguy

Georges Séguy, Homme politique, résistant et syndicaliste, ancien secrétaire général de la CGT de 1967 à 1982, décédé le samedi 13 août 2016 à Montargis dans le Loiret. Il avait 89 ans.
Déporté le 21 mars 1944, à l’âge de 17 ans, au camp de concentration nazi de Mauthausen (Autriche). Libéré le 28 avril 1945 par la Croix-Rouge …
« J’ai tout de suite pensé que dans la mesure où j’avais eu la chance inespérée de figurer parmi les rescapés, de revenir vivant de la déportation, ma vie en quelque sorte ne m’appartenait plus ; elle appartenait à la cause pour laquelle nous avions combattu et pour laquelle tant des nôtres étaient morts » …L’hommage dans l’huma

Le défi de donner des raisons d’espérer et de penser l’avenir

Face à la terreur, le défi est de donner des raisons d’espérer, de penser l’avenir. Entretien de Roland Gori réalisé par Pierre Chaillan dans l’Humanité du 27 Juillet 2016roland gori  attentat saint-étienne-du-rouvray état islamique EI

Le psychanalyste Roland Gori, auteur de « La Fabrique des imposteurs » déclare que « Daech nous empêche de voir que la question majeure est politique ».
S’il faut prendre les mesures de protection et de vigilance, il insiste sur la nécessité de soigner la maladie, la guerre néolibérale du tous contre tous, et pas seulement de traiter le symptôme aussi horrible.
Son interview. C’est ici

Son entretien dans TV5 Monde, la vidéo. C’est ici

Sur le même sujet, sur la notion de terrorisme et de son emploi, Vincent Sizaire dans un article du Monde Diplomatique pose cette question iconoclaste : pour lutter efficacement contre ce type d’actes terroristes, l’emploi de ce terme, notamment dans le système judiciaire français, a-t-il une utilité quelconque ? ici

Les débats dans l’Humanité.fr

La révolution numérique va-t-elle nous -ubériser- ?
révolution numérique uber ubérisation Source d’espoir pour ses possibilités collaboratives, l’outil informatique va-t-il accroître l’exploitation capitaliste ou au contraire fonder une société de partage de nouveaux communs ?
Table ronde sur la révolution numérique………. C’est ici…

Dans la série on vous fait un dessin : Révolution numérique, entre aliénation et …

Bernard Friot -Un capitalisme rentier qui n’assume plus d’être employeur-
capitalisme libéralisme Création du compte personnel d’activité, développement de l’autoentrepreneuriat, revenu de base… L’économiste et sociologue Bernard Friot met ces éléments nouveaux en perspective et interroge leur rôle dans l’économie capitaliste. ……………………….. L’entretien c’est ici…
.

Que vise vraiment la mise en place d’un état d’urgence permanent ?
état d'urgence sécurité peur La peur, comme l’écrivait Hannah Arendt, est un principe antipolitique dans le monde commun, qui nous fait nécessairement régresser vers des modes prépolitiques de gouvernement. Lorsque la crainte des peuples apparaît dans l’espace public, le spectre de la tyrannie revient nous hanter. ………Le débat-conférence c’est ici…

Alain Badiou : -La situation du monde exige la reconstruction d’une alternative véritable-
capitalisme alternative socialisme communisme Dans -Notre mal vient de plus loin. Penser les tueries du 13 novembre- (Fayard), le philosophe et dramaturge passe au crible les événements qui ont endeuillé, en France, l’année 2015. Une critique du capitalisme en crise dont la tendance mortifère appelle au relèvement d’urgence de l’hypothèse communiste…. L’entretien c’est ici…

Les débats dans l’Humanité.fr : tous les débats, c’est ici …

Convergences politiques ?

Partout de nouvelles protestations se font entendre, des luttes sociales, des initiatives, des alternatives sont produites. Mais sauront-elles trouver une issue ?

« …notre bien le plus précieux dans cette période sombre qui s’ouvre partout, notamment chez nous en Europe, est notre unité. Il faut absolument la préserver, même si nous avons des différences quant à ce qu’on pense de l’Union européenne et de son avenir … le pire serait que chacun fabrique sa chapelle dans son coin. Nous sommes tellement bons pour cela. Il faut continuer à construire des articulations entre toutes nos forces, politiques et sociales… » …………. Elisabeth Gauthier, directrice …….d’Espaces Marx.

Pour sortir de l’austérité en Europe -Initiative Diem25- de l’ancien ministre des Finances grec Yanis Varoufakis : ……………………………. Les rencontres européennes

il est temps de dire nous. ……………………………………..Edwy Plenel… Médiapart
Dire nous pour éviter le désastre où nous entraîne une politique de la peur qui se sert du terrorisme comme d’un alibi pour nous congédier, mettre en panne notre démocratie, mettre en cause nos libertés, mettre en péril notre sécurité.
Dire nous pour ne pas tomber dans le piège tendu par des idéologies totalitaires dont les crimes sont une provocation à la haine afin de nous entraîner dans une guerre des mondes d’où toute civilisation sera bannie.
Dire nous pour trouver, ensemble, les réponses aux défis qui nous assaillent quand ceux qui nous gouvernement, aujourd’hui comme hier, ne pensent qu’à se succéder à eux-mêmes, qu’à survivre à l’abri du pouvoir. …Le manifeste de nos causes communes

Comment travailler dés aujourd’hui une alternative pour éviter la déroute de la gauche en 2017 ? ………………………. Gérard Filoche de Démocratie et Socialisme
Sinon en commençant par travailler à une plate-forme politique de gouvernement rose-rouge-verte pour 2017- 2022 ? Est-elle possible ? Oui, bien sûr, si elle est envisagée comme une plate-forme de compromis ni libérale, ni gauchiste. Si elle se situe au cœur de la gauche et des écolo-gistes. Elle est possible si elle s’inspire d’un compromis comme celui qui gouverne au Portugal, si elle dépasse la contradiction dans laquelle est tombée Syriza, si elle s’inspire à la fois de la politique indépendante et unitaire de Podemos, si elle tire parti de l’aspiration qui a permis l’extraordinaire victoire de Jérémy Corbyn dans un Labour qu’on croyait tous perdu…
Pour des primaires de la Gauche et des Ecologistes : ………… Le document PDF

Les lundis de gauche – Porte ouverte sur 2017 –
Je souhaite apporter ma pierre, celle du Parti communiste, à un débat nécessaire à gauche, sur les enjeux de la période et les grands défis auxquels la France est confrontée. Je le fais en invitant des personnalités, acteurs et actrices du monde associatif, syndical et politique, du monde de la culture et de la recherche, à un dialogue suivi sur les questions du travail, de la sécurité et des libertés, de la transition écologique, sur un nouvel âge de la démocratie, sur les biens communs, le mieux vivre, la voix de la France et de l’Europe, la paix… Pierre Laurent ……. La page internet des Lundis de Gauche.

Entretiens croisés : François Auguste PCF: Pour une primaire populaire et citoyenne, Sandrine Rousseau EELV: Un nouveau contrat social, Jacques Bidet, Philosophe: Des collectifs locaux pour une présidentielle à gauche…………….. Le document c’est ici…

La guerre… des mots !

Les exploiteurs ont-ils gagné la guerre des mots ? Les mots, leur signification sont le champ d’une lutte de classe ou les exploiteurs impose leur vision du monde afin de perpétuer leur domination.
Jean Ortiz , militant, spécialiste des littératures des Amériques et des littératures de langue espagnole, journaliste, chroniqueur à L’Humanité et à mémoire des luttes dénonce ici l’emploi et de l’utilisation du terme « radicalité » dans la séquence et politique et historique que nous traversons.
Jean Ortiz radicalité lutte des idées

Il y a des escrocs de la sémantique comme il y des escrocs de la mémoire.
Tous tentent de dépolitiser, de vider de son contenu de classe, de consensualiser voire d’éliminer la mémoire populaire, celle du monde des travailleurs.
Au diable leurs visions du monde, les rapports de classe, les différentes formes de lutte, l’histoire ouvrière, la nécessité de se « connecter » à ce passé, de le faire vivre au présent.

Il s’agit de nous priver des outils de compréhension, d’analyse, de maîtrise, de la société actuelle. Et de nous interdire de la transformer.
Il en va de même avec la « radicalité »…

La seule réponse sécuritaire à la -radicalisation – (mot valise, ambigu) ne peut, ni aujourd’hui ni à long terme, tenir lieu de projet de société humain, juste, solidaire. De -radicalité- sociale et démocratique, indispensable à l’ horizon d’émancipation de tous.
La suite ici…

Que peut la philosophie ?

Menace permanente du terrorisme, crise de l’espérance, tentation du repli, empire de l’urgence et du traumatisme… les raisons de désespérer sont nombreuses.
Les intellectuels ne cessent pourtant d’éclairer notre monde et ses blessures en livrant de réjouissants essais.
Que peut la philosophie face à l’actualité dramatique qui nous assaille ?
Si « philosopher, c’est apprendre à mourir », cette discipline ne nous apprend-elle pas aussi à vivre ? L’effort de la philosophie pour influencer le réel est-il voué à l’échec ?

Trois philosophes interrogent les possibilités de leur discipline, à la fois tournée vers le réel et en retrait : Table ronde entre Michaël Foessel, maître de conférences, Christophe Bouton, philosophe et Jean Salem, philosophe. L’interview croisé c’est ici…

Michaël Foessel Michaël Foessel philosoph conférences idées L’urgence médiatique est dépourvue d’événements : tout passe sans que rien ne se passe. À l’inverse, l’une des tâches de la philosophie est de repérer ce qui fait véritablement événement et désigne, par là, une urgence authentique. Je me méfie beaucoup des conceptions de la philosophie comme sagesse. Il y a d’abord là une mode commerciale ( -Devenez heureux grâce à Spinoza… -) qui neutralise la forme de protestation qui se trouve, selon moi, à l’origine de toute philosophie.

Christophe Bouton Christophe Bouton philosoph conférences idées
Mon sentiment est que le philosophe ne peut pas vivre – hors-sol -, il est un citoyen au cœur de la cité.
Il me semble que la philosophie aujourd’hui ne nous console de rien, qu’elle n’a aucune réconciliation, aucune quiétude à proposer.
Elle offre plutôt un regard critique et inquiet sur le réel.

Jean Salem Jean Salem philosoph conférences idées
Dans un monde où 1 % de la population mondiale possède 46 % des ressources disponibles, soit près de la moitié de ces ressources ; où 10 % de la population mondiale en possède 86 % ; et où 50 % de cette même population ne possède pratiquement rien, une philosophie, une doctrine (une doctrine de combat) est tout à fait à même d’éveiller et de mobiliser les énergies et la soif de justice des hommes et des femmes de bonne volonté.

Agora de l’humanité : Laïcité

La laïcité est en crise dans le monde et en France… attaquée de toutes parts, brique constitutive d’une République, d’un commun à partager, déjà attaqués par les politiques dites libérales, elle requiert notre réflexion et notre intervention citoyenne !agora conférence débat humanité journal laîcité Scot Debray

-Laïcité- Jeudi 18 février 2016
de 19h à 21h Espace Oscar Niemeyer 2 place du Colonel Fabien 75019 Paris Métro Colonel Fabien ligne 2 s’inscrire cliquer sur l’image

Avec Jean-Paul Scot, historien et Régis Debray, écrivain, haut fonctionnaire et universitaire.

En 1946, quand la France, libérée de l’occupation nazie et de la -révolution nationale- de Pétain, cherche à se doter d’une nouvelle constitution, à droite et au centre on se déclare peu enthousiaste à l’idée de graver dans le marbre de la loi fondamentale la rupture entre l’État et les institutions religieuses. On doit à un amendement communiste que la France est définie comme une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Depuis les années 1980, on a constaté des glissements par rapport à l’esprit de la loi de 1905, analyse Jean-Paul Scot. Ainsi, note-t-il, -on parle de plus en plus de tolérance et de moins en moins d’égalité des droits-. Or, dénonce l’historien, -la tolérance est une idée méprisante d’Ancien Régime, une concession accordée à une communauté ou une minorité-….
L’intervention de Jean-Paul Scot. ……………………………….. C’est ici…
L’intervention de Régis Debray. ………………………………….. C’est ici…
Les Agoras de l’Humanité c’est quoi ? ………………………….. C’est ici…
Les précédentes Agoras …………………………………………….C’est ici…